Accueil Sports 72 arrestations dans les émeutes de Rotterdam après la défaite du Feyenoord...

72 arrestations dans les émeutes de Rotterdam après la défaite du Feyenoord en Conference League

90
0
Des fans de Feyenoord, des supporters pendant le match de football de l'UEFA Europa Conference League, demi-finales, 1er match, entre Feyenoord et l'Olympique de Marseille, le 28 avril 2022 au de Kuip à Rotterdam, Pays-Bas - Photo Herman Dingler / Orange Pictures / DPPI


– Herman Dingler / Orange Pictures / AFP7 / Europa P

AMSTERDAM (dpa/EP)

La police néerlandaise a procédé à 72 arrestations à Rotterdam à la suite des émeutes qui ont éclaté dans la ville parmi les supporters de Feyenoord qui regardaient la défaite de leur équipe face à la Roma en finale de la Ligue de conférence, mercredi à Tirana.

Deux secouristes ont été légèrement blessés, et un bus et un tramway ont été endommagés, a rapporté le média néerlandais NOS. Selon un porte-parole de la police, plusieurs quartiers de Rotterdam ont subi des « destructions importantes » et les agents ont même dû utiliser des canons à eau pour disperser les émeutes.

Lire aussi:  ATM Media et Pixellot s'associent pour "révolutionner" la production et la diffusion automatisées dans le sport espagnol.

L’agence de presse ANP a rapporté que les supporters du Feyenoord, furieux de la défaite, ont jeté des pétards, des fusées éclairantes et lancé des pierres, des verres et des bouteilles sur la police.

Les supporters du Feyenoord ont regardé la défaite contre la Roma sur plusieurs écrans géants à Rotterdam, dont un à l’extérieur de leur stade, De Kuip. À Tirana, la situation était différente et il n’y a eu aucun incident impliquant l’un ou l’autre des deux supporters, selon NOS qui cite la police albanaise.

Lire aussi:  Ancelotti : "Tout le madridismo croit davantage après ce match".
Article précédentMeta remanie sa politique de confidentialité en y ajoutant plus de détails et d’exemples sur l’utilisation des données des personnes.
Article suivantLe bureau du procureur palestinien conclut que le journaliste Abu Akle a été abattu par les forces israéliennes