Couple : voici le moment où il faut rompre !

Découvrez sans plus tarder les indices infaillibles qui vous indiquent s'il serait peut-être temps de mettre fin à votre relation. Les détails !

© Couple voici le moment où il faut rompre !

Déployer Replier le sommaire

La vie de couple n’est pas toujours toute rose. Nombreux sont les amoureux qui traversent des hauts et de bas. D’autres, quant à eux, se trouvent en pleine confusion. Ceux-ci sont bloqués entre « continuer » ou « arrêter » leur relation. Si vous pouvez vous identifier dans ce genre de cas, voici des indices qui pourront certainement vous aider. Ces signes alarmants vous feront savoir quand mettre fin à une relation.

Couple : Trop d’espoir pourrait mener à votre perte !

Réfléchissez sérieusement à votre relation lorsque vous ne vivez pas le moment présent. Beaucoup pensent que leur vie de couple s’améliorera dans un avenir hypothétique.

On trouve par exemple les situations du genre : « Je sais qu’il m’appréciera davantage lorsque ses amis se marieront ». Ou encore : « Elle supportera mieux mon trouble anxieux lorsque nous aurons terminé nos études ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nkay Productions (@nkay_productions)

Le changement pourrait bien évidemment arriver. Votre partenaire remédiera à son comportement en devenant plus affectueux, plus engagé ou encore plus compréhensif. Mais il faut savoir que ce n’est pas toujours le cas !

Que se passera-t-il si votre conjoint ne changera jamais ? Saurez-vous vivre dans ces conditions pour 5 autres années ? Votre vie de couple doit pourtant être basée sur votre expérience actuelle. N’hésitez pas à mettre fin à votre relation lorsque vous sentez que l’idylle n’y est plus !

Vous vous sentez seule lorsque vous passez des moments de gris !

Nous nous sentons généralement épanouis dans notre vie de couple lorsque nous sommes heureux. La bonne énergie attire en effet de belles choses. Mais vous sentez-vous toujours aussi à l’aise et aussi confiant lorsque vous êtes à vos moments de gris ?

Votre partenaire peut-il se montrer affectueux et compréhensible lorsque vous lui faites la tête après une journée stressante ? Que se passera-t-il si jamais vous attrapez une maladie qui bouleversera à jamais votre vie ?

Un couple doit privilégier avant tout la communication. Lorsque deux amoureux se cachent des choses ou ne se sentent pas à l’aise pour communiquer, des émotions secondaires font leur apparition. Cela inclut surtout l’anxiété, la honte ou la culpabilité. Or, ces sentiments sont tout à fait normaux.

Ressentez le besoin de vous confier à votre partenaire en cas de besoin. Dites-lui pourquoi vous ne vous sentez pas d’humeur à parler. La bonne personne saura comment vous épauler et vous rendre le sourire. Un vrai couple sait se soutenir dans absolument toutes les situations.

Couple : Le manque d’engagement !

Un couple perd sa connexion lorsque nous ressentons des énergies négatives en présence de nos partenaires. Il nous arrive peut-être souvent de nous sentir sous-estimé(e), frustré(e), blessé(e), insignifiant(e), seul(e) ou invalidé(e). Notre conjoint ne s’excuse pourtant que très rarement.

Ces sentiments peuvent cependant arriver à beaucoup d’entre nous. Et même à ceux qui vivent une vie de couple loin des intempéries. Mais ces émotions négatives deviennent, mais alarmantes lorsque celles-ci deviennent trop courantes ! Une personne qui décide de s’engager dans une relation ne devrait pas se sentir constamment malheureuse.

Une vie de couple saine doit contribuer à l’épanouissement de chacun. Par ailleurs, les rencontres familiales ou amicales devraient être normalisées. Si votre partenaire semble ne pas être enthousiaste à s’afficher publiquement, vous devez remettre votre relation en question. Une personne fréquemment absente prouve son manque d’engagement envers vous.

Au final, vous vous demanderez si vous êtes vraiment en couple ou si ce n’est tout simplement qu’un titre. Votre conjoint pourrait bien évidemment manquer de temps libre. On ne lui demande pas non plus d’assister à des rencontres 4 fois par semaine. La personne doit juste être suffisamment engagée pour assurer ses responsabilités en tant que « petit(e) ami(e) ».