Accueil Sports Alcaraz et Carreño vont chercher une autre double ration.

Alcaraz et Carreño vont chercher une autre double ration.

107
0

La demi-finale et la finale seront jouées le dimanche.

PARIS, 23 avr. (Bénin Actu) –

L’Open Banc Sabadell-Trofeo Conde de Godó de Barcelone a une nouvelle fois subi les contrecoups de la pluie samedi et a été contraint de suspendre les demi-finales, qui se joueront tôt dimanche pour laisser place à une finale qui opposera les joueurs de tennis espagnols Carlos Alcaraz et Pablo Carreño.

La pluie a interrompu les duels de demi-finale entre Alcaraz et De Miñaur et Carreño contre Schwartzman, tous deux à 2-2 au tableau, avec un échange de breaks dans le duel entre l’Asturien et l’Argentin. L’eau est arrivée pour rester et, peu après, les organisateurs ont annoncé que les matchs se joueront le dimanche à 11h00, la finale n’ayant pas lieu avant 16h00.

Lire aussi:  Djokovic perd son rang de numéro un après sa défaite en quarts de finale à Dubaï

L’annulation de la journée de jeudi a signifié que le vendredi avait une double ration pour les deux joueurs au Real Club Tenis de Barcelone. Alcaraz a d’abord battu son compatriote espagnol Jaume Munar (avec un double 6-3) et a terminé la journée vers minuit par une formidable victoire sur le Grec Stefanos Tsitsipas pour rencontrer l’Australien Álex de Miñaur en demi-finale.

Pour sa part, Carreño a vécu un vendredi épique et marathonien, en commençant par sa victoire sur l’Italien Lorenzo Sonego (6-2, 5-7, 6-2). Dans la session de l’après-midi, l’Asturien a levé trois balles de match contre le Norvégien Casper Ruud (6-4, 7-6(8), 6-3) pour revenir de l’arrière et atteindre la demi-finale contre l’Argentin Schwartzman.

Lire aussi:  L'arbitre allemand Daniel Siebert arbitrera le match Atletico - Manchester City
Article précédentL’Allemagne juge les atrocités commises par les « junglers » gambiens, une étape historique pour la justice universelle.
Article suivantLe bureau du procureur ukrainien rapporte que plus de 210 enfants ont été tués et près de 390 blessés depuis le début de l’invasion.