Accueil Sports Alonso : « Nous avons beaucoup de choses à filmer ».

Alonso : « Nous avons beaucoup de choses à filmer ».

93
0

ALONSO Fernando (spa), Alpine F1 Team A522, portrait lors du Grand Prix de Formule 1 del Made in Italy e dell'Emilia-Romagna 2022, 4e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2022, sur le circuit d'Imola, du 22 au 24 avril 2022 à Imola, en Italie.


ALONSO Fernando (spa), Alpine F1 Team A522, portrait lors du Grand Prix de Formule 1 del Made in Italy e dell’Emilia-Romagna 2022, 4e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2022, sur le circuit d’Imola, du 22 au 24 avril 2022 à Imola, en Italie. – FLORENT GOODEN / DPPI Media / AFP7 / Europa Press

PARIS, 24 avr. (Bénin Actu) –

Le pilote espagnol Fernando Alonso (Alpine) a assuré qu’il lui arrive des « choses dignes d’un film » en ce début de saison, comme le contact ce dimanche avec l’Allemand Mick Schumacher dans le premier tour du Grand Prix d’Émilie-Romagne qui l’a contraint à abandonner la course, bien qu’il ait appelé à penser avec optimisme aux prochains rendez-vous.

Lire aussi:  Mbappé : "J'apprécie la patience d'Al-Khelaifi".

« Encore une fois, nous avons été assez malchanceux à cause de facteurs qui n’étaient pas de notre ressort, comme Mick qui nous a touchés ou caressés, car ce n’était même pas un coup dur non plus. Il a complètement détruit notre voiture. Ce sont des choses qui ressemblent à un film mais qui nous arrivent maintenant, au début de la saison », a-t-il déclaré à DAZN.

De plus, l’Espagnol estime que la menace de pluie aurait pu lui donner des opportunités dans la course s’il n’avait pas abandonné. « Il y avait des opportunités avec les conditions changeantes que nous voyons. Quand tu sors au milieu, plus de choses peuvent arriver. Hier, nous avons vu que tout le monde se touche au départ, tout se passe, ce sont des voitures indestructibles, sauf la nôtre, qui finit par tomber en morceaux. Il n’y a rien que nous puissions faire maintenant. Nous devons penser positivement et Miami sera une meilleure course », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Emery : "Il est clair que cela aurait pu être pire".

Malgré tout, Alonso a invité à penser au prochain Grand Prix aux États-Unis. « Nous devons penser à la prochaine, il reste encore 19 courses. L’année dernière, après Imola, nous n’avions qu’un seul point, l’année avait commencé négativement et nous avons terminé l’année très bien et fort. J’espère que nous pourrons répéter cela », a-t-il conclu.

Article précédentL’ONU appelle à un cessez-le-feu immédiat afin d’évacuer les civils de Mariupol dimanche.
Article suivantLa Pologne a accueilli près de trois millions de réfugiés ukrainiens depuis le début de l’invasion russe.