Accueil Sports Ancelotti-Klopp, deux vétérans des finales de la Ligue des champions

Ancelotti-Klopp, deux vétérans des finales de la Ligue des champions

106
0

L’Italien vise une quatrième finale de Ligue des champions sur sa cinquième, un record, et l’Allemand une deuxième sur sa quatrième en moins de dix ans.

PARIS, le 27 mai (Bénin Actu) –

Le Stade Saint-Dennis sera également le théâtre d’un duel particulier ce samedi entre les deux entraîneurs, Carlo Ancelotti et Juergen Klopp, qui peuvent également se targuer d’une grande expérience dans ce type de match, puisqu’ils ont déjà vécu une finale de Ligue des champions à plusieurs reprises et se sont déjà affrontés à une douzaine de reprises dans leur carrière.

Entre l’Italien, qui aura 63 ans en juin, et l’Allemand, qui soufflera 55 bougies le même jour, ils ont désormais atteint neuf finales de la compétition continentale, cinq pour l’entraîneur du Real Madrid et quatre pour le manager de Liverpool.

En outre, l’homme de Reggiolo en a trois autres en tant que footballeur, un avec la Roma en 1984, bien qu’il n’ait pas pu jouer, et deux avec le Milan, succès d’une carrière plus brillante sur le terrain que l’homme de Stuttgart, qui est devenu en très peu de temps l’un des entraîneurs les plus reconnus dans le monde du football. Les deux équipes se sont rencontrées lors de dix matches, l’Italien en ayant remporté quatre contre trois pour l’Allemand.

Lire aussi:  Davidovich poursuit sa course ininterrompue vers les quarts de finale dans l'arène de Monte Carlo.

Ancelotti sera ce samedi l’entraîneur ayant disputé le plus grand nombre de finales de Coupe d’Europe, avec cinq, dont trois avec le Milan (2003, 2005 et 2007) et deux avec son équipe actuelle (2014 et 2022). Il cherchera à devenir le premier à soulever l' »Orejona » pour la quatrième fois (2003, 2007, 2014) de sa carrière sur le banc de touche, rompant ainsi le lien avec une légende madrilène comme Zinédine Zidane (2016, 2017 et 2018) et avec une autre de Liverpool, Bob Paisley (1977, 1978 et 1981).

Mais Klopp n’est pas loin derrière lui et sa percée sur le devant de la scène des entraîneurs remonte à 14 ans, lorsqu’il a pris la direction du Borussia Dortmund, qu’il a pu emmener en finale de la Ligue des champions en 2012-2013, perdue en finale allemande face au Bayern (2-1).

Il a ensuite été choisi en 2015 pour prendre les rênes de cette équipe de Liverpool, dont il a fait l’une des équipes les plus redoutables du Vieux Continent et qu’il a entraînée jusqu’à trois finales de Coupe d’Europe. Il a perdu le premier contre le Real Madrid en 2018, mais l’année suivante, il a pris sa revanche contre Tottenham au Wanda Metropolitano (1-0) et cherche désormais un deuxième « Orejona » et son troisième titre cette saison après la League Cup et la FA Cup.

Lire aussi:  Paula Badosa expose son classement de numéro deux mondial à l'endroit où il a décollé.

Outre Klopp, Ancelotti laissera derrière lui d’autres grands noms qui ont également quatre finales à leur actif, comme l’Italien Marcelo Lippi, avec la Juventus (1996, 1997, 1998, 2003) ; l’Écossais Alex Ferguson, à la tête de Manchester United (1999, 2008, 2009, 2011) ; et l’Espagnol Miguel Muñoz, avec les Merengues (1960, 1962, 1964, 1966).

Le manager italien augmentera également sa place dans le livre des records de la Coupe d’Europe puisqu’il fera samedi sa 179e apparition dans la compétition, juste derrière Sir Alex Ferguson, qui en a fait 190 avec United. 73 l’ont été avec Milan, 37 avec le Real Madrid, 18 avec Chelsea, 12 avec le Bayern et Naples, 10 avec la Juventus et le PSG, et 6 avec Parme. L’Allemand portera son total à 91, 56 avec Liverpool et 35 avec Dortmund.

Article précédentGuerre Ukraine-Russie : Poutine, Macron et Scholz s’accordent sur la nécessité de relancer les pourparlers de paix
Article suivantL’Ukraine avertit que la Troisième Guerre mondiale pourrait éclater si la Russie remporte son offensive