Accueil High-Tech Appel à un rôle actif de la société civile dans la nouvelle...

Appel à un rôle actif de la société civile dans la nouvelle agence chargée de superviser l’IA

149
0

PARIS, le 30 mai (Bénin Actu/EP) –

La première édition du Démocratie, algorithmes et résistance. clôture trois jours de réunions et de débats avec la demande d’incorporer la société civile dans la nouvelle agence espagnole de supervision de l’intelligence artificielle.

Plus de 300 personnes ont participé à la première réunion de « Démocratie, algorithmes et résistance », organisée par AlgoRace, Algorights et Lafede.cat, qui s’est tenue en ligne à Barcelone et à Madrid du 26 au 28 mai.

Plus de 20 intervenants nationaux et internationaux ont pris part aux débats et aux ateliers, parmi lesquels des militants et des chercheurs, des collectifs et des organisations indépendantes, qui se sont largement concentrés sur les sujets suivants sur le rôle et les fonctions de l’Agence espagnole de surveillance de l’intelligence artificielle.

Lire aussi:  Samsung annule la série Galaxy Note

Les participants ont conclu la conférence par un document minimum, dans lequel l’indépendance de l’Agence espagnole de supervision de l’intelligence artificielle est exposée, avec capacité de sanction et un Rôle consultatif du gouvernement en matière d’intelligence artificielle, comme l’a indiqué l’organisation dans un communiqué.

Ils appellent également à la nécessité de d’incorporer un registre public d’algorithmesL’objectif est de créer un registre public des algorithmes, tant dans le secteur public que privé, ainsi que la création de normes et l’établissement de spécifications sur l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Lire aussi:  Selon une étude, la fracture numérique est toujours présente dans l'éducation malgré la pandémie de transformation technologique

Elle invite également lL’incorporation et la participation de la société civile sont également encouragées. et les communautés touchées par l’automatisation des services publics et privés dans la conception et le déploiement de l’agence, et de servir de point de plainte unique en cas de faute professionnelle, d’abus ou de signalement d’erreurs.

Les organisateurs prévoient de partager les conclusions de la conférence avec les différents groupes parlementaires et de demander une rencontre avec le secrétaire d’État à la numérisation et à l’intelligence artificielle.

Article précédentNottingham Forest retrouve la Premiership après 23 ans d’absence
Article suivantNadal rencontre Djokovic à Roland Garros