Accueil L'International Au moins 100 morts dans l’explosion d’une raffinerie illégale au Nigeria

Au moins 100 morts dans l’explosion d’une raffinerie illégale au Nigeria

142
0

PARIS, 23 avr. (Bénin Actu) –

Au moins 100 personnes ont été tuées dans une explosion survenue vendredi soir dans une raffinerie de pétrole illégale dans la forêt d’Abaezi, à Ohaji-Egbemna, dans l’État d’Imo, dans le sud du Nigeria.

L’explosion a également détruit six véhicules et provoqué une panique générale dans la zone, rapporte le journal nigérian « Punch » dans son édition en ligne. Selon le journal nigérian « Daily Post », 150 autres personnes auraient été blessées.

Le directeur du Youth and Environmental Advocacy Centre (YEAC), Fyneface Dumnamene, a déclaré au journal « Vanguard » que c’est son organisation qui a tiré la sonnette d’alarme tôt samedi par le biais du programme « One Million Youth Volunteers and Human Rights Defenders Network » dans le delta du Niger.

« L’explosion a brûlé plusieurs véhicules qui attendaient d’acheter des marchandises illégales », a déclaré M. Dumnamene. « Il y a des corps brûlés et méconnaissables sur le sol et d’autres qui ont essayé de s’enfuir sont restés accrochés à des branches d’arbres », a-t-il dit.

Lire aussi:  Le vice-président du Brésil se moque de la possibilité d'enquêter sur les tortures de la dictature.

Un envoyé spécial du « Punch » s’est rendu sur place samedi et a déclaré avoir vu pas moins de 50 corps brûlés au-delà de toute reconnaissance.

Le commissaire aux ressources pétrolières de l’État d’Imo, Goodluck Opiah, a déclaré : « Je ne peux pas confirmer le nombre de morts pour le moment car de nombreux proches ont emporté de nombreux corps ».

Il a également expliqué que le gouvernement régional a déclaré recherché le propriétaire de la raffinerie illégale, qu’il a identifié comme étant Okenze Onyenwoke. « C’est un développement très triste. Le gouvernement de l’État d’Imo a déclaré Okenze Onyenwoke, le propriétaire de cette raffinerie illégale, recherché. Je l’exhorte à se rendre à la police », a-t-il déclaré.

« C’est de la cruauté. C’est du sabotage économique. Elle détruit également nos jeunes. J’appelle les jeunes à se tenir à l’écart de ce type de commerce illégal. Il existe de nombreuses entreprises légales où vous pouvez gagner de l’argent », a-t-il fait valoir.

Lire aussi:  Les services de renseignement ukrainiens pensent que la Russie prépare des attaques sur son propre territoire pour "agiter" le peuple russe.

En outre, M. Onyenwoke a souligné qu' »en plus de cette calamité », l’incident « a détruit la vie aquatique de la communauté » et a rappelé que la plupart des habitants travaillent dans l’agriculture et la pêche.

Un voisin, Ejike, a déploré que « personne n’ait survécu ». « Ceux qui ont été secourus hier sont morts ce matin. Le bilan est de plus de cent morts. C’est triste. Les gens cherchent désespérément leurs proches, mais ce qui est triste, c’est que les victimes sont brûlées au point d’être méconnaissables », a-t-il déclaré à « Punch ».

Un autre témoin cité par le « Daily Post » a expliqué que « des gens s’approchaient ». « Ils ont trouvé plus de 100 personnes brûlées et 150 avec des brûlures graves ont été transportées d’urgence dans les villages pour être soignées », a-t-il dit. Beaucoup d’entre eux ont été refoulés du centre de santé de leur village.

Article précédentMessi offre le titre de champion au Paris Saint-Germain à quatre journées de la fin du championnat.
Article suivantLe Betis remporte la Copa del Rey aux tirs au but