De nos jours, il est malheureusement fréquent de voir des escroqueries se répandre en utilisant l’identité de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) pour tromper les contribuables. Ces fraudes peuvent causer des préjudices financiers importants aux personnes ciblées. Pour éviter de tomber dans ce piège, il est important de suivre quelques recommandations avec rigueur. Par exemple, il est essentiel de vérifier la validité de l’adresse email de l’expéditeur et de ne jamais communiquer ses données bancaires à un tiers inconnu. De même, il convient d’être prudent lorsque l’on reçoit des courriers électroniques ou des appels téléphoniques provenant prétendument de la DGFiP, en vérifiant toujours leur authenticité auprès des services officiels de l’administration fiscale. Ces précautions simples peuvent permettre de se protéger efficacement contre les arnaques en ligne qui utilisent l’image de la DGFiP pour tromper les citoyens.

Renforcer la sécurité de votre espace particulier

Si vous ne l’avez pas déjà fait. Pensez à renseigner et valider votre numéro de téléphone portable dans votre espace particulier (rubrique « Mon profil »).

Afin de garantir la sécurité de vos informations personnelles, il est essentiel de prendre des mesures appropriées. En premier lieu, lorsque vous aurez besoin de renouveler votre mot de passe ou de récupérer votre identifiant en cas de perte, une étape de vérification supplémentaire sera ajoutée pour renforcer la sécurité de la procédure. De plus, pour assurer la confidentialité de votre compte, nous avons mis en place l’envoi d’un code de validation par SMS. En utilisant cette méthode, seules les personnes autorisées pourront accéder à vos informations. Vous pouvez ainsi être sûr que vos données sont protégées de manière efficace..

Savoir identifier les techniques de fraudes

Des courriels, SMS et appels téléphoniques frauduleux usurpant l’identité de l’administration et de ses agents ont été constatés par la direction générale des Finances publiques.

Parmi les messages et appels frauduleux, les plus nombreux concernent :

  • Les tentatives pour obtenir des documents concernant l’identification des fournisseurs et des clients, les factures non réglées et non échues, les références des contacts financiers…
  • Les tentatives de fraude à la carte bancaire qui accompagnent la promesse d’une restitution d’impôts ;
  • Les appels à des numéros surtaxés ;

D’autres pratiques abusives récentes tentent de soustraire des informations aux usagers (faux recensement par exemple).

Soyez extrêmement prudents et sachez que les services de la direction générale des Finances publiques ne demandent jamais de coordonnées bancaires, d’informations personnelles, de données d’identification des fournisseurs et des clients, d’informations sur les factures ou sur les références des contacts financiers… par courriels ou téléphone.

Dans votre intérêt, ne répondez jamais à ces sollicitations.

> Courriels et SMS frauduleux (hameçonnage ou phishing)

> Faux sites usurpant l’identité « impots.gouv.fr »

> Appels téléphoniques frauduleux (hameçonnage vocal ou vishing)

Pour tout renseignement ou pour signaler une tentative d’escroquerie