Quelle quantité de poisson faut-il manger par semaine ?

Le poisson et très important, il a énormément de bienfaits. Voici à quelle fréquence il faut le consommer par semaine !

© Quelle quantité de poisson faut-il manger par semaine ?

Déployer Replier le sommaire

Nous nous demandons souvent quelle quantité de viande, de poisson, de fruits et de légumes, entre autres, nous devrions manger par semaine. Nous avons déjà vu que la viande ne doit pas être consommée en grande quantité, mais qu’en est-il du poisson ? Aujourd’hui, nous vous indiquons quelle quantité de poisson, vous devez consommer chaque semaine pour avoir une alimentation saine.

Le poisson pour une vie saine

Le poisson a toujours occupé une place fondamentale dans le régime alimentaire de toute civilisation. Et le fait est qu’à ce jour, la science continue de confirmer ses avantages, principalement dans les acides gras oméga-3 qu’ils contiennent.

Ceux-ci permettent, entre autres, de réduire l’inflammation, prévenir les anomalies du rythme cardiaque, favoriser la souplesse des artères et réduire le cholestérol.

Combien de fois par semaine faut-il manger du poisson pour profiter de ses bienfaits ?

La vérité est que, contrairement à la viande, il est recommandé de manger du poisson au moins une fois par semaine. Et parmi ceux-ci, au moins deux doivent être issus de poissons gras, pour les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires. En voici quelques exemples : anchois, sardines, thon, bonite ou saumon. L’important est aussi de consommer varié. Tant pour notre santé que pour la pérennité de la consommation de ces aliments.

Les experts expliquent que la façon dont nous consommons cet aliment est également très importante. À La cuisson à la vapeur, au four ou au gril est plus saine que la friture. Car il peut augmenter la teneur en graisse du poisson et des fruits de mer.

ThonPhoto : Unsplash

Attention au mercure

En bref, si le poisson est consommé quatre fois ou plus par semaine en remplacement d’autres aliments moins sains, plus il y en a, mieux c’est. Ce qui est aussi important, c’est de regarder la quantité de poisson consommée. Nous devons choisir des aliments à faible teneur en mercure. Car le mercure peut présenter certains risques pour la santé. Risques neurologiques aigus allant de la confusion mentale, en passant par les tremblements, jusqu’à la perte d’équilibre.

Parmi les meilleurs poissons à consommer, pauvres en mercure, on en trouve certains tels que maquereau, hareng, truite de lac, thon, germon, saumon et sardines.

4.9/5 - (11 votes)

En tant que jeune média indépendant, Bénin Actu a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News