Accueil Sports Carlos Alcaraz et Paula Badosa, une percée parmi les meilleurs en un...

Carlos Alcaraz et Paula Badosa, une percée parmi les meilleurs en un an

156
0

PARIS, 26 avr. (Bénin Actu) –

Le tennis espagnol continue de confirmer sa bonne santé ces derniers mois, tant au niveau masculin que féminin. L’émergence fulgurante du jeune joueur de Murcie Carlos Alcaraz et la constance et la régularité de la Catalane Paula Badosa les placent parmi les meilleurs du monde.

Tous deux, qui seront deux des attractions du Mutua Madrid Open, ont reçu de bonnes nouvelles dans les publications de lundi des classements ATP et WTA, Alcaraz entrant dans le top 10 pour la première fois de sa carrière, à la neuvième place, et Badosa poursuivant son évolution progressive pour se positionner comme numéro deux. Une chose peut-être impensable il y a encore un an, alors que tous deux étaient loin d’occuper ces positions, même s’ils semblaient être de bons paris pour l’avenir.

L’élève de Juan Carlos Ferrero occupait en effet la 120e place mondiale au classement du 26 avril 2021. La semaine précédente, il avait perdu au premier tour du Conde de Godó contre l’Américain Frances Tiafoe et devait encore chercher à accéder au tableau principal ou à jouer sur le circuit Challenger.

Et après avoir remporté un tournoi de cette catégorie à Oeiras, au Portugal, Alcaraz a pu entrer pour la première fois dans le « Top 100 » (94) aux portes de Roland Garros, où il a passé les qualifications et deux tours, ce qui a représenté un autre saut important et l’a placé au 78e rang mondial. L’amélioration suivante est venue avec la première de son record professionnel, sur la terre rouge d’Umag (Croatie), et avec son entrée dans le « Top 50 » (55) le 26 juillet.

Le joueur de Murcie a commencé à montrer une partie de son grand potentiel un mois plus tard à l’US Open, où il a pu atteindre les quarts de finale, laissant le Grec Stefanos Tsitsipas sur le chemin, pour atteindre le top 40 (38). Sa demi-finale de fin d’année à Vienne et sa victoire aux NextGen Finals l’ont placé aux portes du Top 30 (32).

Lire aussi:  Les Pelicans cèdent aux Spurs sur un mauvais match de Willy Hernangomez

Aujourd’hui, le jeune homme de 18 ans a explosé au cours de ces quatre premiers mois de l’année 2022 et cela s’est également traduit par son ascension parmi les meilleurs du circuit. Sur ses 26 matchs joués, il en a remporté 23, quand sur l’ensemble de l’année 2021 il a réalisé 32 victoires, et a ajouté trois titres, un Masters 1000 (Miami) et deux ATP 500, Rio de Janeiro et Barcelone, plus la demi-finale du Masters 1000 d’Indian Wells.

Ainsi, après l’Open d’Australie, où il a perdu au troisième tour, il était classé 29e et faisait déjà partie du « Top 20 » après son succès sur la terre battue brésilienne. Ses excellents résultats dans le circuit américain l’ont déjà laissé à la porte du « Top 10 » (11) et, malgré le revers à Monte Carlo, éliminé au premier tour, il l’a renversé avec son triomphe dans le Godó et confirme une amélioration de 111 positions en un an et être le numéro deux espagnol après Rafa Nadal qui a été 17 ans sans quitter le « Top 10 ». En outre, l’Espagnol est numéro trois dans la « Course vers Turin ».

BADOSA, LA CONSTANCE D’ÊTRE PARMI LES MEILLEURS ET DE RÊVER AVEC LE NUMÉRO 1

Pendant ce temps, sur le circuit féminin, le classement mondial du 26 avril 2021 ne compte aucune joueuse dans le top 10, l’hispano-vénézuélienne Garbiñe Muguruza occupant la treizième place.

Sara Sorribes, de Castellon, était alors la deuxième meilleure joueuse classée, à la 46e place, et il fallait regarder du côté du « Top 70 » pour trouver Paula Badosa. La joueuse catalane était 62e au monde, mais il semble qu’elle commence enfin à confirmer les attentes qui avaient été placées en elle.

Championne junior à Roland Garros en 2015, la joueuse de tennis originaire de New York a eu du mal à faire valoir ses qualités sur le circuit professionnel. En effet, elle a avoué souffrir d’anxiété et de dépression qui l’ont empêchée de faire le grand saut, mais elle a eu la force de s’en sortir, aidée par Xavier Budó.

Lire aussi:  La Chine renonce à accueillir la Coupe d'Asie 2023 pour le COVID-19

Fin 2020, elle était 70e au monde et c’est en 2021 qu’elle a réussi à exploser pour devenir l’une des meilleures. En mars, elle a joué les demi-finales à Lyon (France) et un mois plus tard, elle a récidivé à Charleston (États-Unis), où elle a battu la numéro un mondiale Ashleigh Barty, pour se rapprocher du « Top 60 ».

Ces résultats ont permis aux organisateurs du Mutua Madrid Open de lui offrir une de leurs invitations au tableau principal et Badosa ne l’a pas gaspillée, atteignant une nouvelle demi-finale, éliminée par Barty. Elle a fait un bond de 20 places pour atteindre la 42e place mondiale, 34e après avoir remporté son premier titre à Belgrade fin mai.

Son excellent Roland Garros (quarts de finale) n’a pas eu une grande récompense au classement (33e) et elle est entrée dans le Top 30 (29e) après avoir atteint le huitième tour sur le gazon de Wimbledon. Elle y est restée jusqu’à son plus grand succès à ce jour, la victoire à Indian Wells, qui l’a propulsée aux alentours du Top 10 (13). Sa régularité l’a également conduite à participer au tournoi des « Masters », où elle s’est inclinée en demi-finale face à Garbiñe Muguruza, et à terminer l’année à la huitième place du classement.

La progression de la Catalane s’est poursuivie en 2022, qu’elle a presque inauguré avec un nouveau titre, à Sydney (Australie), et le prix de numéro 6 mondial. L’Open d’Australie n’a pas été aussi positif qu’elle aurait pu l’espérer (huitième) et la tournée américaine, bien qu’elle n’ait pas pu réitérer son succès à Indian Wells (demi-finales), les quarts de finale à Miami lui ont permis d’être classée numéro trois mondiale et déjà consolidée comme numéro un espagnole.

Les demi-finales de la semaine dernière à Stuttgart (Allemagne) ont fait d’elle la nouvelle numéro deux, la même position qu’elle occupe dans le classement de la saison, seulement dépassée par l’inarrêtable Polonaise Iga Swiatek, qu’elle compte 2 000 points et qui en a beaucoup à défendre à Madrid.

Article précédentUn conseiller présidentiel ukrainien affirme que la guérilla a commencé en Russie
Article suivantLe Royaume-Uni supprime les droits de douane sur les produits ukrainiens et interdit les exportations de produits technologiques vers la Russie.