Accueil Sports Coudet : « Séville, le Barça et l’Atlético doivent être très heureux ».

Coudet : « Séville, le Barça et l’Atlético doivent être très heureux ».

112
0

PARIS, 2 avr. (Bénin Actu) –

L’entraîneur du RC Celta, Eduardo Coudet, a regretté que la VAR ne soit pas entrée en action ce samedi lors des trois penalties que l’arbitre a désignés contre son équipe, lors de la défaite (1-2) contre le Real Madrid, une chose « difficile à expliquer ».

« Il faut parler très prudemment car on peut être puni. Je n’ai pas encore vu le deuxième penalty, le premier me semblait très douteux et le troisième pas du tout. Vous pouvez voir que Kevin sort son pied et que Mendy donne un coup de pied », a-t-il déclaré en conférence de presse.

« Nous avons besoin d’un examen. Nous connaissons le club que nous sommes, contre les monstres que nous jouons, une grande équipe, mais ils doivent être très heureux avec ce jeu Séville, Barcelone, Atletico. Nous devons continuer à travailler mais vous partez mal », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  Rulli et Parejo, Villarreal, risquent de manquer l'éventuel quart de finale aller de la Ligue des Champions

L’entraîneur galicien n’a pas mâché ses mots, surtout en ce qui concerne le troisième penalty qui a porté le score à 1-2, et il a également valorisé le but refusé à Galhardo. « Il n’y aura pas de crise cette semaine à Madrid avant la Ligue des champions. Ils ne nous ont pas générés, ce que Courtois a couvert est terrible. Est-ce qu’il commence un autre jeu quand Courtois touche ou est-ce que c’est arrivé à l’Espagne avec Mbappé, qui commence un autre jeu ? C’est analysable », a-t-il déclaré.

« Il y a de grands arbitres, mais l’aide d’en haut doit être présente. Ils décident en quelques millisecondes. Ce qui nous arrive, c’est que les critiques n’apparaissent pas. Il existe des outils qui peuvent vous aider. Dans le replay de la troisième pénalité, il est très clair que Kevin sort son pied », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  Giráldez : "C'était les 45 meilleures minutes depuis que je suis entraîneur en raison de l'ampleur du match".

« C’est difficile à expliquer, il n’y a plus de crise à Madrid cette semaine et nous savons que ces choses sont bonnes pour eux. Nous n’avons presque jamais été en mesure de sortir vainqueurs. Aujourd’hui, nous avons travaillé pour mériter plus et ce n’était pas notre tour de venir d’ailleurs », a-t-il insisté.

Le « Chacho » a été laissé avec la bonne image de son équipe. « Nous sommes allés chercher le match, une équipe courageuse. L’équipe transmet, les gens sont contents du jeu. Nous avons eu un début de championnat très difficile, nous n’avons pas abandonné l’idée, ce que nous proposons est clair. Je ne vois aucune erreur dans l’équipe aujourd’hui », a-t-il conclu.

Article précédentLe sort politique immédiat du Pakistan est en jeu ce dimanche avec une motion de défiance à l’encontre du premier ministre.
Article suivantLe président de la Serbie s’attend à une victoire écrasante lors des élections générales de dimanche.