Accueil Santé & Bien-être Darias condamne à nouveau la guerre « indécente » et souligne la réponse du...

Darias condamne à nouveau la guerre « indécente » et souligne la réponse du SNS aux réfugiés ukrainiens

101
0

La ministre de la Santé, Carolina Darias, assiste au Conseil interterritorial du système national de santé (CISNS) ce mercredi, à Madrid (Espagne), le 23 mars 2022.


La ministre de la Santé, Carolina Darias, assiste au Conseil interterritorial du système national de santé (CISNS) ce mercredi, à Madrid (Espagne), le 23 mars 2022. – MINISTÈRE DE LA SANTÉ

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine.

PARIS, 5 avr. (Bénin Actu) –

La ministre de la Santé, Carolina Darias, a une nouvelle fois condamné mardi la guerre  » injuste et indécente  » en Ukraine, tout en soulignant la réponse que le Système national de santé (SNS) apporte aux réfugiés ukrainiens.

Comme il l’a expliqué lors de la deuxième édition de « Wake Up, Spain ! », le forum organisé par El Español, Invertia et D+I, 5 500 lits d’hôpitaux ont été mis à la disposition du peuple ukrainien, dont 1 184 lits pédiatriques.

Cette aide s’ajoute à l’envoi de plus de 20 tonnes d’aides et de produits sanitaires provenant de la réserve stratégique du ministère de la santé et de toutes les communautés et villes autonomes. « Le SNS a une fois de plus démontré sa cohésion et sa solidarité », a souligné le ministre.

Lire aussi:  La santé signale 35 892 nouveaux cas de coronavirus, 226 décès et l'incidence tombe à 649 cas

De même, au cours de la réunion, M. Darias a également défendu le fonctionnement du SNS dans la réponse à la pandémie de coronavirus et, surtout, dans la campagne de vaccination, car il a permis à l’Espagne d’être une  » référence  » au niveau européen et mondial.

Et le fait est que 94 millions de doses ont déjà été inoculées en Espagne, bien que M. Darias ait rappelé la nécessité de vacciner « tout le monde », tant au niveau national qu’international, soulignant également la « solidarité » dont l’Espagne a fait preuve lorsqu’il s’est agi de donner des vaccins à d’autres pays, comme « l’Organisation mondiale de la santé l’a reconnu ».

Lire aussi:  L'OMS appelle à agir contre l'obésité : elle touche 650 millions d'adultes, 340 millions de jeunes et 39 millions d'enfants.

La ministre a également exprimé son intention d’améliorer la capacité de cohésion, de résilience et de renforcement du système national de santé en termes de personnel, ainsi que de progresser dans l’approche « One Health ». Elle a souligné que les efforts visant à améliorer la santé environnementale et la santé animale devaient « inévitablement » viser à améliorer également la santé humaine.

« Nous sommes à un moment clé pour le NHS où nous avons l’opportunité de mener les réformes nécessaires pour faire face aux défis futurs. Le système de santé a démontré sa force mais aussi son besoin d’amélioration. Nous avons donc la possibilité de continuer à être à l’avant-garde des soins de santé dans le monde », a-t-il souligné.

Article précédentBenzema : « Avec Mbappé, on marquerait deux fois plus de buts ».
Article suivantLa ville de Shanghai prolonge le confinement indéfini en raison d’un pic de cas de coronavirus