Accueil Santé & Bien-être Darias montre l’intention du gouvernement d’aller de l’avant avec l’approche « One Health ».

Darias montre l’intention du gouvernement d’aller de l’avant avec l’approche « One Health ».

130
0

PARIS, 5 avr. (Bénin Actu) –

La ministre de la Santé, Carolina Darias, a montré, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la santé le 7 avril, l’intention du gouvernement présidé par Pedro Sánchez d’avancer dans l’approche  » Une seule santé « .

Comme il l’a rappelé, le slogan de la Journée mondiale de la santé est « Notre planète, notre santé », et il a insisté sur la nécessité que les efforts visant à améliorer la santé environnementale et la santé animale soient orientés, « sans faille », vers l’amélioration de la santé humaine également.

« Conformément aux réflexions de l’Organisation mondiale de la santé, nous devons orienter nos efforts pour que les environnements urbains, dans lesquels vit la majeure partie de la population, soient des environnements sains, tout comme les environnements ruraux doivent également être sains », a déclaré M. Darias dans une déclaration institutionnelle.

À cet égard, le ministre a assuré que le gouvernement est déterminé à continuer à progresser dans l’application de cette approche globale, en suivant la voie tracée par des actions telles que le Plan stratégique pour la santé et l’environnement, le Plan national de résistance aux antibiotiques (PRAN), la Stratégie de promotion de la santé et de prévention dans le système national de santé et la promotion du Réseau espagnol des villes-santé.

Lire aussi:  Qu'est-ce qui fait le plus grossir, les amandes ou les chips ? Vous serez surpris

« La santé est notre bien le plus précieux, un droit fondamental et universel. Prendre soin de la santé des gens est notre raison d’être. C’est pourquoi nos actions doivent viser à prévenir les maladies, à promouvoir la santé et à prendre soin de l’environnement », a souligné M. Darias.

Cela dit, le ministre a rappelé que deux années se sont écoulées depuis le début de la pandémie de SRAS-CoV-2, la plus grande crise sanitaire de ces cent dernières années. Un virus qui a eu un impact sur nos vies, sur ce qui nous rend le plus humain, nos relations sociales ; sur nos systèmes de santé, qui ont été soumis à un surmenage sans précédent ; et, surtout, sur les milliers de personnes qui ont perdu la vie dans le monde.

« Mais aussi, pendant ce temps, l’humanité a su répondre avec force à cette crise. La propagation rapide du virus a suscité une réaction tout aussi rapide dans tous les domaines professionnels. Les progrès de la science ont permis d’inverser le cours de la pandémie. Et l’action coordonnée et conjointe de tous les secteurs impliqués, scientifique, sanitaire et politique, a réussi, en un temps record, à doter l’humanité de la meilleure arme pour combattre le virus : les vaccins », a souligné la ministre.

Lire aussi:  Développement d'un capteur pour un test COVID-19 plus rapide et plus précis

Enfin, après avoir souligné le succès de la campagne de vaccination contre le coronavirus, la ministre a indiqué que les leçons tirées de cette pandémie nous permettent de nous tourner vers l’avenir, avec la conviction qu’ensemble nous pouvons faire des progrès « plus et mieux », et à partir de la nécessité d’améliorer les structures de santé publique et de renforcer toutes les capacités du système national de santé.

 » Des leçons auxquelles on a répondu par des mesures concrètes, pour répondre à des améliorations indispensables pour répondre aux besoins du présent et de l’avenir « . Ils nous ont également montré que la santé humaine fait partie d’un équilibre délicat dans lequel la santé animale et la santé environnementale jouent un rôle tout aussi important », a-t-il conclu.

Article précédentLa Real Sociedad bat l’Espanyol à la dernière minute et assure sa place en Europe
Article suivantAlvarado justifie sa décision de ne pas nommer un ambassadeur du Costa Rica au Nicaragua