Accueil Santé & Bien-être Des chercheurs révèlent que l’asymétrie du cerveau gauche est liée à la...

Des chercheurs révèlent que l’asymétrie du cerveau gauche est liée à la capacité de lecture

190
0

PARIS, 6 avr. (Bénin Actu) –

Des chercheurs dirigés par Mark Eckert, de l’Université de médecine de Caroline du Sud (États-Unis), affirment que deux théories apparemment opposées du traitement du langage sont toutes deux correctes.

Publiée dans la revue en libre accès « PLOS Biology », l’étude montre qu’une asymétrie cérébrale gauche plus importante permet de prédire à la fois de meilleures performances et des performances moyennes pour une mesure fondamentale de la capacité de lecture, selon que l’analyse est effectuée sur l’ensemble du cerveau ou sur des régions spécifiques.

La capacité de convertir couramment des symboles écrits en sons vocaux est un aspect fondamental de la lecture qui varie d’une personne à l’autre et qui est difficile pour les personnes souffrant de dyslexie.

Bien que les asymétries structurelles entre les côtés droit et gauche du cerveau semblent être liées à cette capacité, la forme exacte reste un mystère.

Lire aussi:  Les survivants d'une crise cardiaque sont moins susceptibles de développer la maladie de Parkinson ?

À l’aide de scanners IRM structurels de plus de 700 enfants et adultes, d’un test de lecture de pseudo-mots et d’une méthode mathématique appelée homologie persistante, la nouvelle étude a testé deux théories opposées sur la façon dont les asymétries cérébrales devraient affecter le traitement phonologique.

Les chercheurs ont mis au point un moyen de déterminer les niveaux d’asymétrie du cerveau à partir de l’imagerie par résonance magnétique en utilisant l’homologie persistante.

Ils ont constaté que lorsque l’emplacement de la région la plus asymétrique de chaque individu était pris en compte, une plus grande asymétrie du cerveau gauche était associée à une meilleure capacité de lecture de pseudo-mots. Cela confirme l’hypothèse de la latéralisation du cerveau.

Parallèlement, ils ont constaté qu’une asymétrie gauche plus importante dans des régions spécifiques – notamment une région de planification motrice appelée aire 8 de Brodmann et une région de contrôle des performances appelée cingulaire dorsale – était associée à une capacité de lecture moyenne, ce qui étaye l’hypothèse de la canalisation.

Lire aussi:  Un patient atteint de SLA et complètement paralysé parvient à communiquer grâce à un implant cérébral

La capacité de lecture de pseudo-mots n’était pas systématiquement liée aux asymétries dans les régions du cerveau connues pour être importantes pour des fonctions spécifiques du langage. La manière dont les asymétries structurelles gauche/droite affectent d’autres types de capacités de lecture et influencent les fonctions du réseau linguistique gauche reste à étudier.

« Nos résultats indiquent qu’au niveau de la population, les asymétries cérébrales structurelles sont liées au développement normal d’une capacité de traitement des sons de la parole qui est importante pour établir une lecture compétente », conclut Eckert.

Article précédentTwitter travaille à rendre possible la modification des tweets dans les mois à venir.
Article suivantLe Canada déclare que « le monde surveille de près les actions de la Chine » au sujet de la guerre en Ukraine.