Accueil High-Tech Elon Musk demande aux utilisateurs de Twitter s’ils veulent un bouton de...

Elon Musk demande aux utilisateurs de Twitter s’ils veulent un bouton de modification sur le site de réseautage social

79
0

PARIS, 5 avr. (Bénin Actu/EP) –

Elon Musk a mené une enquête dans Twitter pour savoir si les utilisateurs du réseau social souhaitent ou non un bouton qui leur permettrait de modifier leurs messages après coup, suite à l’annonce de sa prise de participation dans la société technologique.

L’enquête menée par le fondateur et PDG de Tesla y SpaceX intervient après l’annonce de l’acquisition d’une participation de 9,2 % dans Twitter, ce qui en fait le principal actionnaire de la société à l’origine du réseau social éponyme.

Le nouveau PDG de Twitter après la démission de son cofondateur Jack Dorsey en novembre, Parag Agrawala cité le sondage de Musk en avertissant que les conséquences du sondage « seront importantes » et a appelé à « voter avec prudence ».

Une autre réaction à l’enquête de Musk est venue du commentateur politique, auteur et animateur de podcasts, Lizz Wheeler. Elle s’est demandée ce qui se passerait si un tweet devenait viral et que son auteur en « modifiait complètement le sens » en fonction d’un parti pris idéologique ou autopromotionnel.

Lire aussi:  Corsair présente son premier ordinateur portable, doté de processeurs AMD et d'outils Elgato Stream Deck

Le directeur de la technologie de Meta (Facebook), Andrew Boswortha répondu à Wheeler que son réseau social avait déjà résolu ce problème il y a quelque temps en incluant une balise indiquant que le message avait été modifié. « Ce n’est pas un vrai problème », a-t-il déclaré.

Musk a bouclé la boucle et, en réponse à Bosworth, a déclaré que Facebook le rendait « nerveux ».

L’achat par Musk d’une participation de 9,2 % dans Twitter a été conclu, selon les documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, le 14 mars et a été divulgué le lundi 4 avril.

Deux semaines après la fermeture, Musk a réalisé un sondage sur Twitter demandant aux utilisateurs si la plateforme s’en tient à… « rigoureusement » au principe de la liberté d’expression.

Face à la majorité de non, Musk s’est demandé si un nouveau réseau social adhérant à ce principe était « nécessaire », ce à quoi il a reconnu qu’il « pensait sérieusement » à en créer un.

Article précédentL’identification de 75 facteurs de risque génétiques ouvre de nouvelles perspectives sur la maladie d’Alzheimer
Article suivantFreiburg fait appel contre le Bayern pour cause d’alignement inapproprié