Accueil High-Tech Google Cloud annonce BigLake, une solution qui infecte les données stockées dans...

Google Cloud annonce BigLake, une solution qui infecte les données stockées dans Lake et Warehouse

126
0

PARIS, le 6 avr. (Bénin Actu/EP) –

Google a organisé une nouvelle édition du « Data Cloud Summit » au cours de laquelle elle a présenté les nouveautés de son portefeuille de solutions pour les entreprises, axées à cette occasion sur l’élimination des limitations des données, de leur portée et des charges de travail, et qui comprennent la nouvelle solution de stockage BigLake.

Au cœur de l’innovation de Google se trouve cloud et donnéesLe cloud et les données en sont un bon exemple, et l’on peut citer n’importe lequel de ses services, de la plateforme vidéo YouTube à l’assistant numérique ou aux paiements via Pay.

L’innovation basée sur les données nécessite éliminer les obstacles aux données dans le nuageLa proposition de la société au Data Cloud Summit se concentre sur trois domaines : les données, la portée et les charges de travail.

Dans le premier cas, Google a annoncé l’aperçu de BigLakeune solution de stockage basée sur les innovations de BigQuery qui unifie les données stockées dans Lake (données brutes) et Warehouse (données structurées et organisées).). Il prend en charge toutes les normes et tous les formats de stockage.

Lire aussi:  Il s'agit de la configuration minimale pour jouer sur PC en streaming avec Playstation Plus Premium.

Elle a également annoncé Les flux d’échange de Spannerqui vous permet de suivre en temps réel les modifications apportées à une base de données Spanner, afin que vous ayez toujours accès aux données les plus récentes.

Pour supprimer les limites de la portée, il est disponible à l’adresse suivante. Aperçu de la BI unifiéeune solution avec laquelle l’entreprise entend démocratiser l’accès à une compréhension plus approfondie des données, qui est complété par l’intégration de Sheets dans Looker et la possibilité d’accéder aux modèles de données Looker dans Data Studio.

Enfin, pour les charges de travail, la société a annoncé Vertex AI Workbench, qui permet créer, former et déployer un modèle d’apprentissage automatique. jusqu’à cinq fois plus vite que sur un ordinateur portable traditionnel. Elle s’accompagne du Vertex AI Model Registry, un référentiel centralisé pour la découverte, l’utilisation et la gouvernance des modèles d’apprentissage automatique, y compris ceux de BigQuery ML.

Lire aussi:  Google Cloud lance sa région cloud à Madrid avec plus de 600 millions d'investissement

Le sommet a également vu l’annonce d’un nouveau partenariat, Data Cloud Allianceque Google Cloud a signé avec des partenaires tels que Accenture, Confluent, Databricks, Dataiku, Deloitte, Elastic, Fivetran, MongoDB, Neo4j, Redis 7 Starburst.

Son objectif, comme il l’a indiqué, est le suivant rendre les données « plus portables et plus accessibles ». par le biais d’une variété de systèmespour éviter que cela ne constitue un obstacle à la transformation numérique.

Elle a également lancé le Initiative « Google Cloud Ready – BigQuery », qui évalue les connexions et les intégrations de solutions tierces avec BigQuery, et qui commence avec 25 partenaires validés, tels que SAS, Qlik, Progress et Striim.

Article précédentLes États-Unis approuvent un nouveau programme d’aide militaire spécialisée en matière de défense pour l’Ukraine
Article suivantL’Atlético mise tout sur le Metropolitano