Accueil L'International HRW met en garde contre le manque d’indépendance de la justice en...

HRW met en garde contre le manque d’indépendance de la justice en Turquie après la condamnation de l’activiste Osman Kavala.

92
0

PARIS, 26 avr. (Bénin Actu) –

L’ONG Human Rights Watch (HRW) a averti que la condamnation à perpétuité du militant Osman Kavala par la justice turque est un nouvel exemple du manque d’indépendance des tribunaux, qui sont actuellement « sous les instructions » du président Recep Tayyip Erdogan.

« La guerre en Ukraine ne devrait pas permettre aux alliés internationaux de la Turquie de fermer les yeux sur la grave crise de l’État de droit et des droits de l’homme dans le pays, illustrée par ce dernier verdict et cette dernière condamnation », a averti Kenneth Roth, directeur exécutif de HRW.

L’ONG a rappelé que la Cour européenne des droits de l’homme a déjà jugé en décembre 2019 que la Turquie avait utilisé la détention de Kavala à des fins politiques et en violation de ses droits. L’arrêt de la Cour est juridiquement contraignant, mais les autorités turques ont « ignoré le jugement ».

Lire aussi:  Le président finlandais estime que l'adhésion à l'OTAN serait un "grand risque" pour l'Europe.

Dans celles-ci, HRW a exhorté les partenaires et alliés de la Turquie à veiller à ce que la « condamnation injuste » de Kavala et des autres accusés dans la même affaire ait des « conséquences politiques ». L’organisation estime notamment que la Commission européenne et les États membres de l’UE devraient « revoir d’urgence leur engagement avec la Turquie » et « conditionner » les relations à une série de développements judiciaires.

« Ces condamnations doivent être lues comme une réponse provocante de la Turquie au Conseil de l’Europe, qui a pris en février la mesure sans précédent d’engager une procédure d’infraction contre la Turquie pour son refus de se conformer à l’arrêt de la Cour européenne demandant la libération de Kavala », a déclaré M. Roth.

Enfin, le directeur exécutif de HRW a appelé la Cour européenne des droits de l’homme à se prononcer à nouveau sur l’affaire Kavala afin, notamment, d’approfondir la crise des relations du pays avec le Conseil de l’Europe. »

Lire aussi:  L'Ukraine signale 30 incursions sur son territoire via des aérodromes biélorusses

La justice turque a condamné lundi à la prison à vie le militant Osman Kavala, accusé d’avoir financé des entreprises antigouvernementales en 2013 et d’avoir joué un rôle de premier plan dans la tentative ratée de coup d’État en 2016. À ses côtés, sept autres personnes sont condamnées à 18 ans de prison.

Kavala est resté en prison depuis 2017 dans l’attente d’un procès sur les charges qui pèsent contre lui et des instances telles que la Cour européenne des droits de l’homme ont plaidé pour sa libération.

Pendant tout ce temps, Kavala a nié toutes les accusations et ses avocats sont allés jusqu’à qualifier sa détention d’injuste car fondée sur des « motifs politiques » « abstraits, sans fondement et fictifs ».

Article précédentPuig, à propos de la tenue de la Coupe Davis à Valence : « Ce sont des événements contrôlables dans la sphère économique ».
Article suivantYouTube étend « Super Merci » à l’Espagne, un nouveau moyen de donner de l’argent aux créateurs de contenu.