Accueil L'International Kiev affirme que la Russie a positionné des missiles « Iskander » près de...

Kiev affirme que la Russie a positionné des missiles « Iskander » près de la frontière entre le Belarus et l’Ukraine.

171
0

Dossier - Un soldat de l'armée ukrainienne observe la fumée dégagée par un bombardement, le 4 mars 2022, à Irpin, en Ukraine.


Dossier – Un soldat de l’armée ukrainienne observe la fumée dégagée par un bombardement, le 4 mars 2022, à Irpin, en . – Diego Herrera – Europa Press – Archive

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine.

PARIS, 24 mai (Bénin Actu) –

Les forces armées ukrainiennes ont dénoncé mardi le fait que la a positionné des missiles « Iskander » dans une zone du Belarus située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière et ont averti que « la menace d’attaques de missiles » en provenance du pays voisin « augmente ».

« L’agresseur a déplacé la division ‘Iskander-M’ dans la région de Brest, à une distance de 50 kilomètres de la frontière avec l’Ukraine », a déclaré l’état-major de l’armée ukrainienne dans une évaluation opérationnelle publiée sur son compte Facebook officiel.

Il a également souligné que « l’ennemi russe ne cesse de mener des opérations offensives dans la zone opérationnelle orientale », et a détaillé que « l’ennemi russe mène des tirs nourris sur toute la ligne de contact et la profondeur de défense des troupes dans les zones opérationnelles de Donetsk, Slobozhansky et Pivdenobuzhsky ».

Lire aussi:  Un Palestinien tué par balle lors d'une opération israélienne dans un camp de réfugiés de Cisjordanie

« La plus grande activité des hostilités a été observée dans le district opérationnel de Donetsk, principalement à Lisichansk et Severodonetsk », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que « dans la direction de Volin et Polisia, certaines unités des forces armées biélorusses continuent d’effectuer des tâches pour couvrir la section de la frontière dans les régions de Brest et Gomel ».

D’autre part, il a souligné que « dans la direction de Kharkov, l’ennemi russe concentre ses efforts sur le maintien de ses positions et l’amélioration de sa position tactique », avec « des opérations d’assaut pour consolider les zones nord et ouest de la localité de Ternovo ».

« En direction de Sloviansk, l’ennemi russe se prépare à reprendre l’offensive. L’agresseur, afin de soutenir l’offensive, a déployé des unités d’artillerie supplémentaires dans la partie sud de la ville d’Izium », a souligné l’état-major de l’armée ukrainienne.

« L’ennemi russe continue d’utiliser des tactiques terroristes contre la population civile ukrainienne dans les territoires occupés et la situation socio-économique dans le sud et l’est de l’Ukraine continue de se détériorer », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  La Russie estime à 500 le nombre de militaires ukrainiens tués dans les combats de la nuit.

Les forces armées ukrainiennes ont évalué à « environ 29 350 » le nombre de militaires russes tués depuis le début de l’invasion, le 24 février, et Moscou n’a pas communiqué de bilan depuis plusieurs semaines.

L’état-major de l’armée ukrainienne a déclaré que 1 302 chars, 606 systèmes d’artillerie et 201 lance-roquettes multiples automoteurs et blindés ont été détruits depuis le début des hostilités.

Il a ajouté que 205 avions, 170 hélicoptères, 93 systèmes de défense aérienne, 2 213 véhicules et réservoirs de carburant, treize navires et 480 drones ont également été détruits, tandis que 112 missiles de croisière ont été abattus.

« L’ennemi russe a subi les plus lourdes pertes au cours de la journée écoulée en direction de Severodonetsk », a-t-il souligné. « Les données sont en cours de mise à jour. Frappez l’occupant. Gagnons ensemble. Notre force réside dans la vérité », a conclu l’état-major de l’armée ukrainienne.

Article précédentToril : « Je pense que nous sommes capables et que nous avons les outils pour battre le FC Barcelone ».
Article suivantDyson se lance dans la robotique avec une nouvelle équipe d’ingénieurs