Accueil L'International La famille royale britannique poursuit sa tournée des Caraïbes malgré les critiques...

La famille royale britannique poursuit sa tournée des Caraïbes malgré les critiques sur l’esclavage

136
0

LONDRES, 24 avr. (DPA/EP) –

Le comte et la comtesse de Wessex, Edward et Sophie, ont poursuivi la deuxième étape de leur tournée dans les Caraïbes, dans un contexte de critiques concernant les commentaires que certains membres de la famille royale auraient faits sur l’esclavage.

Dans le but de renforcer l’image du Royaume-Uni dans la région, le couple a entamé une tournée qui le mènera à Antigua-et-Barbuda, à la Grenade, à Sainte-Lucie et à Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Dans ce dernier pays, le couple a reçu vendredi le deuxième tapis rouge et la deuxième garde d’honneur de sa tournée, où scouts, guides féminines et cadets ont brandi le drapeau national pendant leur accueil.

Mais Edward et Sophie avaient reçu un avertissement d’un autre pays des Caraïbes leur demandant d’éviter toute « fausse moralisation » de l’esclavage, après que la visite du duc et de la duchesse de Cambridge aux Bahamas, au Belize et à la Jamaïque en mars dernier ait vu certains médias britanniques évoquer avec réminiscence le passé colonial de ces États.

Lire aussi:  Le Canada déclare que "le monde surveille de près les actions de la Chine" au sujet de la guerre en Ukraine.

« Nous entendons la fausse moralisation de ceux qui vous précèdent, selon laquelle ces crimes sont une tache sur votre histoire (…) Pour nous, ils sont la source d’un génocide et de préjugés internationaux, d’injustice et de racisme profonds et continus », a déclaré la Commission de soutien aux réparations d’Antigua-et-Barbuda dans une lettre ouverte au couple.

La Commission a appelé les membres de la famille royale britannique à respecter les citoyens d’Antigua-et-Barbuda sans répéter le mantra des autres pays des Caraïbes.

Malgré l’avertissement, l’accueil réservé au couple a été amical. Avant de monter sur une plate-forme pour observer une garde d’honneur, Edward a été salué par la présidente du pays, Dame Susan Dougan, suivie par le premier ministre par intérim, Montgomery Daniel.

Le couple doit effectuer des fiançailles séparées au cours de son voyage d’une journée sur l’île.

Lire aussi:  Au moins 23 personnes ont été tuées par un tir de missile dans la ville de Donetsk, selon les séparatistes.

Sophie doit se rendre dans un collège communautaire, où elle sera accueillie par la compagnie de danse La Gracia.

Dans le cadre de son objectif de défendre le besoin de soutien et d’égalité des personnes aveugles et malvoyantes, la comtesse rencontrera des représentants de deux organisations, Persons With Disabilities et la Society Of And For The Blind. Elle rencontrera également des groupes de femmes pour connaître leur rôle dans la réponse de la communauté à l’éruption du volcan La Soufrière l’année dernière.

Par ailleurs, Edward doit visiter le stade national de l’île, où il rencontrera des athlètes qui s’entraînent pour les Jeux du Commonwealth de Birmingha.

Le comte assistera également à la fin d’un match de cricket T10 féminin et rencontrera certaines des équipes de netball et de tennis du pays.

Avant de partir, Edward et Sophie se rendront à la résidence du Premier ministre pour rencontrer l’ensemble de l’exécutif en place.

Article précédentPellegrini : « Dès que nous avons quitté l’hôtel, j’ai compris qu’il était impossible de perdre la finale.
Article suivantPellegrini couronné en Espagne avec le Betis