Accueil Sports La Real Sociedad bat l’Espanyol à la dernière minute et assure sa...

La Real Sociedad bat l’Espanyol à la dernière minute et assure sa place en Europe

137
0

PARIS, 4 avr. (Bénin Actu) –

La Real Sociedad a renforcé ses chances de disputer une compétition européenne la saison prochaine après avoir battu le RCD Espanyol 1-0, grâce à un penalty d’Alexander Isak à la 95e minute qui a récompensé ses plus grandes ambitions, dans le match qui clôturait lundi la 30e journée de LaLiga Santander 2021-2022.

Il semblait que les « txuri-urdines » et les « pericos » allaient signer pour un match nul et vierge qui vaudrait un peu plus pour les visiteurs dans leur tentative d’enrayer la relégation le plus rapidement possible, mais une contestation tardive de Calero sur Merino se soldait par le penalty qui donnait la victoire aux locaux, qui s’installent à la sixième place, avec six points d’avance sur Villarreal, le même écart pour le rêve de la quatrième place et de la Ligue des champions.

L’équipe d’Imanol Alguacil a dû attendre la fin du match pour profiter de son meilleur jeu et de ses ambitions face à l’équipe de Vicente Moreno, qui n’a pratiquement rien vu sur le but d’Alex Remiro et qui a une fois de plus montré son manque de « punch » à l’extérieur. Ils n’ont toujours pas gagné lors de leurs déplacements en 2022, mais la perte du point qu’ils semblaient avoir obtenu les laisse toujours à dix points de la zone de relégation.

Lire aussi:  Le Betis reste fort et le Real trouve le but

Pour son deuxième match sans son attaquant et capitaine, Mikel Oyarzabal, le Real a montré que son problème cette année se situe au niveau de l’attaque, pénalisé également par la mauvaise année d’Isak. Malgré cela, ils ont commencé très fort et ont mis leurs adversaires à l’abri, se procurant les deux meilleures occasions de la première mi-temps : une frappe puissante de Zubimendi au début du match, que Oier Olazabal a détournée de la tête, et une autre de David Silva après un vol de Diego Rico dans la dernière ligne droite, que le gardien de l’Espanyol a bloquée.

Lire aussi:  Villarreal éclipsé à Anfield

L’Espanyol a également souffert de l’absence de son buteur, Raúl de Tomás, et a manqué d’élan offensif. Dans un match où ils n’ont pas proposé beaucoup de jeu offensif et n’ont pas été capables d’avancer en contre, leur meilleure occasion du match est venue en première mi-temps, avec une tête de Leandro Cabrera, qui est passée juste à côté du poteau.

Après la pause, les Gipuzkoans ont continué à prendre l’initiative et Sorloth a même inscrit le 1-0, une joie de courte durée car la VAR a refusé le but du Norvégien pour une faute antérieure. L’équipe d’Imanol Alguacil continuait à être celle qui menaçait le plus jusqu’à ce qu’elle trouve sa récompense dans le penalty de Calero sur Merino, qui n’a pas été pardonné par Isak.

Article précédentLe sommet AWS de Madrid revient dans un format en personne pour explorer tout le potentiel du cloud.
Article suivantDarias montre l’intention du gouvernement d’aller de l’avant avec l’approche « One Health ».