Accueil L'International La Russie place Maria Aliokhina, membre du groupe punk Pussy Riot, sur...

La Russie place Maria Aliokhina, membre du groupe punk Pussy Riot, sur sa liste des personnes recherchées.

164
0

PARIS, 26 avr. (Bénin Actu) –

Le gouvernement russe a ajouté Maria Aliokhina, membre des Pussy Riot – un groupe punk surtout connu pour son activisme contre le président russe Vladimir Poutine – à sa liste des personnes recherchées après qu’un juge a remplacé la semaine dernière son assignation à résidence par une peine de prison.

Les coordonnées d’Aliokhina ont été publiées dans la journée dans la base de données des personnes recherchées du ministère russe de l’Intérieur, a rapporté l’agence de presse Interfax.

Lire aussi:  La Russie affirme avoir détruit plus de 500 cibles de l'armée ukrainienne pendant la nuit.

La semaine dernière, un tribunal de Moscou a ordonné à la femme de purger une peine de 21 jours de prison après qu’Aliokhina a violé les conditions de son assignation à résidence en retirant son bracelet électronique. La membre des Pussy Riot avait été condamnée pour avoir ignoré les restrictions imposées face à la pandémie de coronavirus en organisant une manifestation en faveur de la libération de l’opposant Alexei Navalny.

Aliójina avait déjà été condamnée en 2012 à deux ans de prison pour hooliganisme après avoir organisé, avec d’autres membres des Pussy Riot, la « prière punk » à la cathédrale orthodoxe du Christ-Sauveur de Moscou, un spectacle de protestation au cours duquel elles ont scandé « Mère de Dieu, jetez Poutine dehors ».

Lire aussi:  Les réfugiés de guerre ukrainiens sont désormais plus de 6,5 millions

Six mois plus tard, Aliójina et sa compagne Nadezhda Tolokónnikova ont été amnistiées par le gouvernement russe, trois mois avant l’expiration de leur peine. Depuis lors, la membre des Pussy Riot a été arrêtée à plusieurs reprises.

Article précédentMarcelinho Huertas, meilleur joueur latino-américain de la ligue Endesa 2021-22
Article suivantUn Palestinien tué par balle lors d’une opération israélienne dans un camp de réfugiés de Cisjordanie