Accueil L'International La Russie rejette les « insinuations provocatrices » concernant l’utilisation éventuelle d’armes nucléaires par...

La Russie rejette les « insinuations provocatrices » concernant l’utilisation éventuelle d’armes nucléaires par Moscou en Ukraine.

152
0

Archives - Le président russe Vladimir Poutine.


Archives – Le président russe Vladimir . -/Kremlin/dpa – Archive

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine.

Dénonce le fait que « certains pays européens non dotés d’armes nucléaires ont sur leur territoire des armes nucléaires américaines non stratégiques. »

PARIS, 5 avr. (Bénin Actu) –

Les autorités russes ont rejeté les « insinuations provocatrices » sur une éventuelle utilisation d’armes nucléaires par Moscou dans le cadre de la guerre en Ukraine, déclenchée le 24 février sur ordre du président russe Vladimir Poutine, qui avait reconnu quelques jours plus tôt l’indépendance des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

« Nous constatons avec regret que de la bouche de politiciens et d’experts occidentaux irresponsables, nous devons écouter des insinuations provocatrices sur l’utilisation possible d’armes nucléaires par la Russie lors de l’opération militaire spéciale en Ukraine », a déclaré le « numéro deux » de la légation diplomatique russe auprès des Nations unies, Dimitri Polianski.

Lire aussi:  Les électeurs de gauche de Mélenchon sont la clé du second tour en France entre Macron et Le Pen

M. Polianski a déclaré à la Commission du désarmement des Nations unies que « le recours au potentiel nucléaire de la Russie ne serait possible qu’en réponse à l’utilisation d’armes nucléaires et d’autres armes de destruction massive contre le pays ou ses alliés ou, dans le cas d’une agression avec des armes conventionnelles, lorsque l’existence de l’État est menacée ».

« Ces critères ne peuvent pas être appliqués au scénario qui se déroule en Ukraine », a-t-il souligné, tout en dénonçant le fait que « certains pays européens non dotés d’armes nucléaires ont des armes nucléaires non stratégiques américaines sur leur territoire », a rapporté l’agence de presse russe TASS.

Lire aussi:  L'ayatollah Ali Khamenei qualifie de "non-sens" la possibilité que l'Iran puisse produire une bombe nucléaire.

En ce sens, il a dénoncé le fait que « ce type d’armement et ses vecteurs sont modernisés et que les missions nucléaires dites conjointes de l’OTAN se poursuivent, ce qui signifie que les membres non nucléaires de l’Alliance reçoivent une formation à la manipulation et à l’utilisation des armes nucléaires ».

« Il faut mettre fin à ces pratiques, rendre les armes nucléaires au territoire national de leur propriétaire et éliminer l’infrastructure permettant leur déploiement en Europe », a fait valoir M. Polianski, ajoutant que le moratoire de Moscou sur le déploiement des missiles à portée intermédiaire dépendra des actions de l’OTAN.

Article précédentL’arbitre serbe Srdjan Jovanovic arbitrera l’Eintracht-Barça
Article suivantMailchimp reconnaît avoir été victime d’une cyberattaque contre les détenteurs de portefeuilles de crypto-monnaies.