Accueil Sports L’AFE rend hommage à Ángel María Villar

L’AFE rend hommage à Ángel María Villar

287
0

PARIS, 30 mai (Bénin Actu) –

L’Association des footballeurs espagnols (AFE) a rendu hommage lundi à Angel Maria Villar, ancien président de la Fédération royale espagnole de football (RFEF), pour son « engagement ferme » envers le syndicat et « les joueurs », en présence de Gianni Infantino, président de la FIFA.

Villar a reçu cet hommage du syndicat en reconnaissance de « sa figure en tant que sportif, mais aussi en tant que défenseur du collectif des footballeurs », et pour avoir été « l’un des joueurs courageux qui ont mené la première grève historique du football espagnol en 1979 », selon un communiqué.

 » Ángel était un  » guerrier  » sur le terrain, mais encore plus en dehors, luttant pour le collectif des footballeurs alors qu’ils n’avaient aucun droit, qu’ils étaient soumis à la dictature implacable des clubs de l’époque. Il a laissé du sang, de la sueur et des larmes sur le terrain, mais en dehors, il s’est comporté avec le même courage, la même bravoure et la même détermination », a remarqué David Aganzo, président de l’AFE.

Pour le dirigeant, l’ancien président de la RFEF « a été l’un des principaux acteurs de la naissance de l’AFE, fondamental pour que le match se joue au profit du syndicat » et qui a contribué « à résoudre de nombreux problèmes pour des milliers de footballeurs modestes ». « Son engagement envers l’AFE et les footballeurs a toujours été ferme. Tant en Espagne que de la part d’institutions internationales telles que l’UEFA et la FIFA », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  L'arbitre allemand Daniel Siebert arbitrera Villarreal-Juventus

« Grâce à vous et à de nombreux collègues, nous avons été reconnus comme des travailleurs, franchissant des étapes importantes comme la disparition du privilège. Un sacrifice pour le bien commun de tous », a déclaré David Aganzo.

Pour sa part, M. Villar a avoué vivre ce moment « avec joie et gratitude ». « Je remercie David Aganzo et son conseil d’administration d’avoir reconnu les personnes qui ont fondé l’association. Et je le reçois à côté de mon peuple, un peuple que je porterai toujours dans mon cœur », a-t-il déclaré, en remerciant la présence d’Infantino, « la plus haute représentation du football au niveau mondial ».

L’ancien dirigeant a rappelé que le syndicat « n’était qu’une idée » lorsqu’ils ont décidé de le faire avancer. « Nous avons eu beaucoup de réunions, nous avons beaucoup voyagé, et nous avons reçu beaucoup de critiques parce qu’ils pensaient que c’était un syndicat de riches, mais ce sont les footballeurs d’élite qui ont pris les devants », a-t-il dit, précisant que « la grève de 1979 a été positive pour l’association à long terme ».

INFANTINO : « VILLAR EST UNE GRANDE PERSONNE, LOYALE ET HONNÊTE ».

Infantino a également participé à cet « hommage fantastique et bien mérité dédié à une grande personne, loyale et honnête », à qui « nous devons remercier pour tout ce qu’il a fait pour le football mondial » et de qui ils ont « beaucoup appris ». « Je félicite l’AFE pour cette initiative car le football appartient aux footballeurs », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  L'Atletico croit au retour de Joao Felix

D’autres personnalités ont également assisté à l’événement, comme l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale, Vicente del Bosque, qui a fait savoir que Villar avait son « affection » et son « amitié ». « C’est une bonne personne et avec lui, le football espagnol a grandi », a-t-il admis.

« J’ai appris à connaître Ángel plus en profondeur lorsque j’ai pris le poste de capitaine de l’équipe nationale senior, même si je le connaissais depuis quelques années auparavant, ayant fait partie des équipes de jeunes. Je n’ai que des mots de remerciement pour toutes les personnes qui ont fait partie de la RFEF. La récompense finale a été les triomphes obtenus par l’équipe nationale senior », a déclaré l’ancien gardien de but Iker Casillas.

Enfin, Enrique Cerezo, président de l’Atlético de Madrid, a exprimé sa « fierté » d’avoir fait partie du conseil d’administration de la RFEF lorsqu’il était présidé par Villar, « une personne magnifique ». « Il n’a pas seulement présidé la RFEF, il a également occupé des postes importants à l’UEFA et à la FIFA, ce qui n’est pas à la portée de n’importe qui », a-t-il déclaré.

Outre les personnalités susmentionnées, ont également assisté à cet hommage le président du COE, Alejandro Blanco, d’anciens entraîneurs de l’équipe nationale comme Javier Clemente, Vicente Miera, Javier Lozano, José Venancio López et Ginés Meléndez, d’anciens joueurs comme Fernando Hierro, Javier Irureta, Emilio Butragueño, Andoni Goikoetxea et Diego Tristán, l’ancien président du Real Madrid Ramón Calderón et le dirigeant de Getafe Ángel Torres.

Article précédentNadal et Alcaraz en quête d’une demi-finale espagnole à Paris
Article suivantMartín de la Puente : « Je ne suis le favori de rien, mais je vais donner la surprise et la guerre maximale possible ».