Accueil Sports L’Atletico croit au retour de Joao Felix

L’Atletico croit au retour de Joao Felix

126
0

L’Atlético croit au retour de Joao Félix

Le Portugais mène une sixième victoire consécutive, contre une équipe d’Alavés qui a relevé le défi, avant d’aller chercher City.

PARIS, 2 avr. (Bénin Actu) –

L’Atlético de Madrid a battu le Deportivo Alaves 4-1 samedi lors de la 30e journée de LaLiga Santander, sans stopper sa bonne série actuelle, même s’il a souffert contre le club basque, victorieux grâce à un doublé de Joao Felix et un autre de Luis Suarez.

L’équipe de Diego Pablo Simeone a enchaîné une sixième victoire consécutive en Liga pour s’installer dans la zone de la Ligue des champions et, surtout, pour nourrir la conviction de l’équipe de faire quelque chose de grand en Ligue des champions. Mardi, l’Atlético jouera à domicile contre Manchester City avec l’illusion d’un grand soir, en quart de finale aller.

Match après match, l’équipe de « Cholo », qui a débuté avec une émotion sincère l’hommage rendu au Wanda Metropolitano à la mémoire de son père récemment décédé, s’est sortie d’un match exigeant contre un adversaire qui joue sa vie. Alavés a mal commencé, offrant à Joao Félix un avantage de 1-0 après seulement 10 minutes.

Cependant, les basques se sont repris et ont dominé les champions en titre à domicile pour obtenir l’égalisation par Escalante d’une autre belle tête (1-1). Un penalty de Lejeune sur Cunha donnait le score de 2-1 à Luis Suárez et l’Atlético se déchaînait, avec des doublés de Félix et de l’attaquant uruguayen lui-même, pour laisser Alavés à la dernière place du classement.

Lire aussi:  Vicente Moreno : "Je vois dans les yeux de Raúl de Tomás qu'il va se débarrasser de l'épine dans le pied contre le Barça".

Après la pause internationale, les rouges et blancs n’ont pas faibli dans leur élan, ils ont senti le vent dans le dos à nouveau, bien que l’attaque des locaux ait laissé un résultat volumineux et peut-être trompeur, dans les 15 dernières minutes. Le début était prometteur, avec une tête de Félix ouvrant le score peu après le but refusé de Lemar.

Alavés se ressaisit et prend le contrôle, mais sans vraiment inquiéter Oblak. La domination basque s’accentue dès la reprise, d’autant plus que les locaux perdent la possession du ballon dans leur propre moitié de terrain et manquent de marquer sur des coups de pied arrêtés. L’Atlético s’est réveillé avec Félix et un tir de Llorente, mais le 1-1 est arrivé, une grande tête d’Escalante.

Alavés était les protagonistes au Metropolitano lorsque le malheureux penalty de Lejeune est apparu, un coup de pied mal placé qui a encore changé la donne. Luis Suárez, qui venait d’entrer en jeu, transformait le penalty et l’Atlético surfait sur la vague des derniers matches, Joao Félix jouant un rôle de premier plan dans chaque action dangereuse.

Lire aussi:  Alcaraz réussit le premier test au Godó

Le Portugais a signé pour le 3-1 qu’il voulait donner à Cunha et de ses bottes, avec une talonnade à ajouter à son répertoire pour la nuit, est venu le but du 4-1 de Luis Suarez dans le temps additionnel. Cela a coûté à l’Atleti, mais il a rappelé la ligne qui lui permet de s’installer dans le « Top 4 » et de croire un peu plus à l’élimination du City de Pep Guardiola.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : ATLÉTICO DE PARIS, 4 – DEPORTIVO ALAVÉS, 1. (1-0, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

ATLÉTICO DE PARIS : Oblak ; Savic, Giménez (Felipe, min.86), Reinildo ; Vrsaljko, Llorente (Cunha, min.72), Kondogbia, Lemar (Carrasco, mi-temps), Lodi (De Paul, mi-temps) ; Joao Félix et Griezmann (Luis Suárez, min.61).

DEPORTIVO ALAVÉS : Pacheco ; Tenaglia, Laguardia, Lejeune, Duarte (Ximo, mi-temps) ; Escalante, Tomás Pina (Pellistri, min.78), Pere Pons (Vallejo, mi-temps), Edgar (Ndiaye, min.78), Luis Rioja (De la Fuente, min.86) et Joselu.

–GOALS :

1 – 0, min.11, Joao Félix.

1 – 1, min.63, Escalante.

2 – 1, min.75, Luis Suárez (penalty).

3 – 1, min.83, Joao Félix.

4 – 1, min.91, Luis Suárez.

–REFEREE : Melero López (C.Andaluz). Carton jaune pour Llorente (min.72) pour Atlético.

–STADIUM : Wanda Metropolitano.

Article précédentMacron promet plus de justice sociale et un meilleur pouvoir d’achat pour les Français
Article suivantVous vous sentez mal et fatigué ? Ce que vous mangez peut être en cause