Accueil Sports Le Barça dose et n’aide pas Madrid au Pirée

Le Barça dose et n’aide pas Madrid au Pirée

115
0

Le Barça dose et n’aide pas Madrid au Pirée

Les hommes de Jasikevicius, sans enjeu, montent en puissance et s’inclinent face à l’Olympiacos, qui prend la deuxième place.

PARIS, 1er avr. (Bénin Actu) –

Le Barça s’est incliné (73-66) face à l’Olympiacos lors de la 33e journée de l’Euroleague, vendredi au Pavillon de la Paix et de l’Amitié, une salle chaude une fois de plus qui s’est serrée pour aider son équipe à remporter une victoire qui la place provisoirement à la deuxième place.

L’équipe du Barça, championne de la saison régulière, n’avait rien à jouer au Pirée et Sarunas Jasikevicius a distribué les minutes après un mois de matchs en mars. Le Barça a rivalisé et a mené en première mi-temps (33-40) mais l’intensité a baissé en deuxième mi-temps.

McKissic (20 points) a mené l’équipe locale, qui a tout mis en œuvre, physique et jeu, pour faire 19-9 dans son dernier match de la saison régulière. L’équipe grecque est maintenant en deuxième position et oblige le Real Madrid à gagner la semaine prochaine s’il veut se qualifier pour cette position a priori meilleure pour les playoffs.

Lire aussi:  L'UEFA accuse des milliers de supporters de Liverpool sans billet d'avoir retardé la finale.

Caicedo et Nnaji ont eu leurs minutes, Sanli (13 points et 5 rebonds) a pu trouver un rythme après sa blessure et Mirotic, Calathes et Laprovittola n’ont même pas approché les 20 minutes. Cependant, alors que le match était en jeu pendant les quatre dernières minutes, « Saras » a aligné ses cinq joueurs dans le but de maintenir la dynamique de la victoire.

L’Olympiacos, privé de Sloukas et de Fall, a su conserver ses chances grâce à un excellent troisième quart-temps (18-8) qui lui a permis de prendre le contrôle du tableau d’affichage. Le départ avait été celui de Culé, sans marquer à distance sauf pour Abrines et Calathes -du centre du terrain-, avec un slogan clair de dosage et une énorme domination au rebond (10-24).

Il était difficile pour le FC Barcelone de débloquer la situation en seconde période et il y est parvenu grâce à Smits et Hayes dans le dernier quart-temps. Le match est devenu plus physique, avec beaucoup de contacts et beaucoup de relâchements de la part des arbitres, et l’Olympiacos, plus impliqué, s’est hissé à la deuxième place, égalisant la victoire avec un triple de Walkup et la sentence de Papanikolau.

Lire aussi:  Football/Premier.- (Preview) Un Liverpool acharné cherche à comprimer la bataille de la Premiership.

FICHE TECHNIQUE.

— RESULTAT : OLYMPIACOS, 73 – BARÇA, 66. (33-40, à la mi-temps).

–ÉQUIPES.

BARÇA : Calathes (7), Caicedo (2), Abrines (6), Mirotic (11) et Sanli (13) -combinaison de départ-, Nnaji (2), Smits (6), Kuric (6), Exum (2), Martinez (2), Hayes (6), Laprovittola (3).

OLYMPIACOS : Walkup (6), Dorsey (9), Papanikolau (6), Vezenkov (13) et Jean-Charles (7) -combinaison de départ-, Larentzakis (-), McKissic (20), Printezis (4), Lountzis (-), Martin (8).

–SCORES : 13-19, 20-21, 18-8, 22-18.

–REBITTEURS : Belosevic, Javor et Panthère. Aucun joueur n’a été éliminé.

–PANNEAU : Pavillon de la paix et de l’amitié (Pirée).

Article précédentLe ministère turc de la Justice approuve le transfert de l’affaire Khashogi en Arabie saoudite
Article suivantLa Chambre des représentants des États-Unis approuve une initiative visant à décriminaliser la marijuana au niveau fédéral.