Accueil L'International Le Canada élargit les sanctions contre Moscou et interdit à M. Poutine...

Le Canada élargit les sanctions contre Moscou et interdit à M. Poutine et à un millier d’autres citoyens russes d’entrer dans le pays.

91
0

Vladimir Poutine, président de la Russie


Vladimir Poutine, président de la Russie – MIKHAIL METZEL/KREMLIN POOL / ZUMA PRESS / CONTACT

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

PARIS, 18 mai (Bénin Actu) –

Le ministre canadien de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a annoncé mardi que le pays nord-américain allait interdire l’entrée sur son territoire au président russe Vladimir Poutine et à 1 000 citoyens du pays eurasien en raison de l’invasion de l’Ukraine.

« Face à l’attaque brutale du régime de Poutine, le Canada se tient aux côtés de l’Ukraine. C’est pourquoi nous avons interdit aux associés et aux principaux partisans du régime de Poutine, y compris ceux qui sont responsables de cette agression non provoquée, d’entrer dans notre pays », a-t-il déclaré, comme le rapporte la chaîne canadienne CBC News.

Lire aussi:  Les États-Unis donnent à l'OIM 250 tonnes d'aide pour les populations éthiopiennes Amhara et Afar touchées par la guerre.

Dans un communiqué de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), M. Mendicino a déclaré qu’il apportera des modifications à la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR) afin d’empêcher les personnes sanctionnées d’entrer au pays.

« Ces changements permettront à l’Agence des services frontaliers du Canada de refuser l’entrée et de renvoyer les personnes faisant l’objet de sanctions, et permettront aux agents d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) de refuser les visas », indique le communiqué.

Elle a expliqué qu’une fois en vigueur,  » ces modifications à la LIPR s’appliqueront à tous les étrangers faisant l’objet de sanctions de la part du Canada, ainsi qu’aux membres de leur famille qui les accompagnent « .

Lire aussi:  Au moins 43 morts dans une émeute dans une prison équatorienne, selon un dernier bilan

Parmi les personnes sanctionnées figurent de hauts responsables du gouvernement russe, tels que le ministre des affaires étrangères Sergueï Lavrov, l’oligarque milliardaire Roman Abramovitch, ainsi que les filles adultes du président russe Vladimir Poutine, Katerina Tikhonova et Maria Vorontsova, et Poutine lui-même.

« Nous continuerons à épuiser toutes les options pour défendre la liberté et la démocratie, punir la Russie et soutenir l’Ukraine », a déclaré M. Mendicino.

La Russie a également sanctionné des Canadiens en représailles aux sanctions du Canada, notamment des premiers ministres, des responsables militaires et des journalistes.

Article précédentLaporta encourage le Barça Femení à gagner les « Champions » à Turin
Article suivantYouTube va permettre aux créateurs de coanimer des émissions de téléachat en direct