Accueil Sports Le COE, le gouvernement, la Generalitat et l’Aragon se réunissent lundi pour...

Le COE, le gouvernement, la Generalitat et l’Aragon se réunissent lundi pour débloquer la candidature aux Jeux de 2030

155
0

PARIS, 24 avr. (Bénin Actu) –

Le président du Comité olympique espagnol (COE), Alejandro Blanco, rencontrera ce lundi (12h00) au siège du COE à Madrid des représentants du gouvernement, de la Generalitat de Catalunya et de l’Aragon pour tenter de faire avancer la candidature de Barcelone-Pyrénées aux Jeux olympiques d’hiver de 2030.

Outre Alejandro Blanco, le secrétaire général du ministère de la Culture et des Sports, Víctor Francos, la ministre de la Présidence de la Generalitat de Catalogne, Laura Vilagrá, et le ministre de l’Éducation, de la Culture et des Sports du gouvernement d’Aragon, Felipe Faci, participeront également à la réunion.

Le 1er avril, le Conseil de l’Europe, le gouvernement et la Generalitat ont validé la proposition présentée par la commission technique de la candidature à l’organisation des Jeux de 2030 et ont exprimé leur souhait que l’Aragon « s’y joigne ».

Cette proposition indiquait que la Catalogne accueillerait le ski alpin, le snowboard, le freestyle, le ski alpinisme et le hockey sur glace, et l’Aragon, le ski de fond, le biathlon, le curling et le patinage artistique et de vitesse, tandis que le bosbleigh, la luge, le saut à ski et le combiné nordique se tiendraient dans un lieu hors d’Espagne qui n’a pas encore été décidé.

Lire aussi:  Toni Bou remporte sa deuxième victoire consécutive dans le X-Trial de Chalon-sur-Saône

Outre l’accord sur la répartition des épreuves entre les stations de Catalogne et d’Aragon, la localisation exacte de la plupart des disciplines a déjà été décidée, en tenant compte des exigences des fédérations internationales.

Ainsi, le ski alpin se déroulerait sur la piste de La Molina-Masella (Gérone) ; le snowboard et le freestyle, à Baqueira-Beret (Lleida) ; le ski alpinisme n’a pas encore été fermé mais l’une des options sur la table est que la piste de Boí Taüll (Lleida) l’accueillerait, tandis que le hockey sur glace se déroulerait dans deux pavillons, l’un devant avoir une capacité minimale de 10 personnes.10 000 personnes, ce qui serait le Palau Sant Jordi, et une autre qui nécessite 6 000 personnes, ce qui n’a pas encore été décidé.

En Aragon, les épreuves de patinage auraient lieu à Saragosse, le curling à la patinoire de Jaca (Huesca), et le ski de fond et le biathlon à la station de Candanchú (Huesca).

Lire aussi:  Courtois : "Je ne pense pas que Salah pense que nous sommes plus faciles que City".

En revanche, le président d’Aragon, Javier Lambán, a assuré ce mardi qu’ils n’avaient pas validé la proposition et que son gouvernement régional ne pouvait l’accepter « par dignité ».

« Aragon a agi avec loyauté envers les COE et l’Espagne. Les Jeux de 2030 sont une opportunité qu’elle ne peut pas perdre, mais elle ne peut pas accepter la proposition par dignité et pour ne pas perdre la possibilité de rivaliser avec les Pyrénées catalanes. L’accord entre le président du CE et la Generalitat de Catalogne me semble être une insulte à l’intelligence », a-t-il déclaré lors du Desayunos Informativos de Europa Press.

Cependant, M. Lambán a expliqué que la réunion de ce lundi au CE avait été demandée par M. Aragón. « Parce que nous ne sommes pas prêts à jeter l’éponge. Nous allons épuiser les moyens de dialogue. Nous sommes ravis que le nom de Barcelone apparaisse, mais celui de Saragosse doit aussi apparaître », a déclaré le chef du gouvernement aragonais.

Article précédentAntonio Guterres rendra visite à Erdogan en Turquie avant de se rendre à Moscou et à Kiev.
Article suivantSergio García Dols prend la tête du Moto3 avec une victoire à Portimao