Accueil Sports Le gouvernement, le Conseil de l’Europe, Aragón et la Catalogne « continueront à...

Le gouvernement, le Conseil de l’Europe, Aragón et la Catalogne « continueront à négocier » après avoir échoué à trouver un accord sur la candidature olympique.

109
0

PARIS, 25 avr. (Bénin Actu) –

Les représentants du Comité olympique espagnol (COE), du gouvernement espagnol, de l’Aragon et de la Generalitat de Catalogne ne sont pas parvenus lundi à un accord pour présenter une candidature commune aux Jeux olympiques d’hiver de 2030, même s’ils continueront à « dialoguer et à négocier », selon ce qu’ils ont déclaré à la sortie de la réunion qui a duré plus de deux heures au siège du COE.

Ont assisté à la réunion le président du Comité olympique espagnol (COE), Alejandro Blanco, le ministre régional de l’Éducation, de la Culture et des Sports du gouvernement aragonais, Felipe Faci, la secrétaire générale de la présidence de la Generalitat de Catalunya, Núria Cuenca, remplaçant la ministre régionale de la présidence, Laura Vilagrá, et le secrétaire général du ministère de la Culture et des Sports, Víctor Francos.

Dans des déclarations aux médias, le conseiller sportif aragonais a affirmé qu’aucun accord n’avait été trouvé après plus de deux heures de « dialogue et de travail ». « Ce n’est pas de l’optimisme ou du pessimisme, c’est du réalisme », a-t-il déclaré, ajoutant qu’ils continueront à travailler et à dialoguer.

M. Faci a souligné que l’Aragon ne cédera pas sur ses conditions pour que les trois vallées pyrénéennes de la communauté autonome soient représentées dans ce projet commun. Dans ce contexte, il a prédit qu' »il y a de la place pour parvenir à un accord », tout en soulignant qu’ils ont toujours été « loyaux » depuis qu’ils ont été invités à rejoindre cette candidature. « Et nous allons continuer dans cette direction », a-t-il ajouté.

Lors de cette réunion, M. Faci a détaillé la proposition qu’il a faite à Alejandro Blanco le 7 avril, lors d’une réunion qui s’est également tenue au siège du CE, lorsque celui-ci n’a pas accepté la proposition validée six jours plus tôt par le CE et la Generalitat, qui stipulait que la Catalogne accueillerait les épreuves de ski alpin, le snowboard, le ski acrobatique, le ski alpinisme et le hockey sur glace, et l’Aragon, le ski de fond, le biathlon, le curling et le patinage artistique et de vitesse, tandis que le bosbleigh, la luge, le saut à ski et le combiné nordique se tiendraient dans un lieu hors d’Espagne qui n’a pas encore été décidé.

Lire aussi:  Bautista qualifie l'Espagne pour la finale de la Coupe Davis

SUR UN PIED D’ÉGALITÉ

« Nous ne sommes pas parvenus à un accord malgré les explications que chacun d’entre nous a données, mais l’intention du gouvernement d’Aragon est de continuer à parler, à dialoguer parce qu’il s’est toujours engagé à être dans cette candidature commune et les exigences sont qu’elle soit produite sur un pied d’égalité et avec une représentation de toutes les vallées aragonaises », a répété Faci.

Le Comité olympique espagnol convoquera à nouveau les deux parties, mais M. Faci n’a pas précisé la date. « Nous continuerons à exiger cet équilibre et nous sommes convaincus qu’un accord pourra être trouvé prochainement », a-t-il déclaré.

« Si nous appelons au dialogue, c’est parce qu’il y a une chance qu’un accord puisse être trouvé. Le dialogue pour le plaisir du dialogue n’a pas beaucoup de sens. Aragon cherche des approches positives et à continuer d’avancer parce qu’il y a une candidature, pas pour casser la candidature », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Verstappen renouvelle avec Red Bull jusqu'en 2028

CUENCA : « LE GOUVERNEMENT ET LE COE ONT DÉFENDU LES ACCORDS PRÉCÉDENTS ».

Pour sa part, la secrétaire générale de la présidence de la Generalitat de Catalunya, Núria Cuenca, a réaffirmé les accords validés en commission technique. « La Catalogne défendra les accords conclus à l’issue des six réunions de la commission technique. Aujourd’hui, ils ont également été défendus par le Conseil de l’Europe et le gouvernement espagnol, et ce sera le point de départ de toute discussion qu’ils pourront avoir avec l’Aragon », a-t-elle déclaré.

« L’Aragon a déjà voté en faveur des accords conclus lors de ces réunions techniques. La Catalogne a toujours été présente à toutes les réunions, et notre engagement envers le projet, nous serons toujours présents à ces réunions », a insisté M. Cuenca.

La Catalogne n’a pas voulu évaluer les propos de Faci, soulignant qu’elle est confiante dans le fait que « les accords conclus précédemment seront maintenus ». « Il faut s’y attendre », a-t-il déclaré.

« Tout dépendra des réunions et du dialogue que le CE pourra avoir avec l’Aragon par rapport à la proposition alternative qu’ils ont présentée. Ce que je sais, c’est qu’Aragón a voté pour dans la commission technique, donc je comprends que pour eux c’était juste, sinon ils n’auraient pas voté pour », a-t-il réaffirmé.

M. Cuenca a expliqué que la Catalogne « n’a pas à céder sur quoi que ce soit », parce que « les accords ont déjà été adoptés » et qu’ils ont déjà négocié avec l’Aragon, bien qu’il ait souligné que la réunion « a été utile ». « Il est toujours utile de s’asseoir pour discuter et partager les positions des parties », a-t-il conclu.

Article précédentLa Russie annonce un cessez-le-feu unilatéral pour évacuer les civils de l’usine Azovstal à Mariupol
Article suivantMacron remporte 58 % des voix, selon les résultats officiels.