Accueil Sports Le GP espagnol de motocross débute ce vendredi avec l’inauguration du circuit...

Le GP espagnol de motocross débute ce vendredi avec l’inauguration du circuit d’Arroyomolinos.

112
0

PARIS, le 26 mai (Bénin Actu) –

Le Grand Prix d’Espagne de Motocross, une manche du Championnat du Monde, revient ce week-end au circuit Intu Xanadú, dans la ville madrilène d’Arroyomolinos, et ce vendredi aura lieu l’inauguration du parcours pour donner le coup d’envoi d’un GP dans lequel les pilotes espagnols Jorge Prado (GasGas), double champion du monde MX2, et Rubén Fernández (KTM) seront les principaux espoirs nationaux dans la catégorie MXGP.

Selon un communiqué de presse publié par les organisateurs de l’événement, le public pourra profiter d’un tracé amélioré à certains endroits du parcours pour vivre le  » motocross le plus authentique et le plus spectaculaire à chaque tour « .

Ce vendredi, à midi.00 heures, l’inauguration du circuit sera célébrée comme un acte de départ, avec les pilotes MXGP Jorge Prado et Rubén Fernández ; les pilotes WMX Daniela Guillén et Gabriela Seisdedos ; le président de la RFME Manuel Casado ; le président de la FMM, Manuel Rodríguez ; le directeur général de l’événement, Diego Muñoz ; le président de la Commission FIM Motocross, Antonio Alía ; le président du MXGP, David Luongo ; la mairesse d’Arroyomolinos, Ana Millán ; le vice-ministre des sports de la Communauté de Madrid, Alberto Tomé ; et le ministre de la justice de la Communauté de Madrid, Enrique López.

Lire aussi:  City ramène Liverpool sur ses talons et reprend son envol

Un total de 24 pilotes espagnols participeront dans les quatre catégories, parmi lesquels le double champion du monde MX2 et prétendant au titre MXGP cette saison, Jorge Prado, qui n’a pas quitté le podium de ce Grand Prix ces deux dernières années. Le Galicien sera le grand espoir national de ce GP avec Ruben Fernandez, tandis que chez les femmes, tous les regards seront tournés vers la jeune Daniela Guillen, qui a réalisé en Sardaigne le premier podium de l’histoire pour une Espagnole dans un championnat du monde, à seulement 16 ans.

Lire aussi:  Imola restera au calendrier de la F-1 jusqu'en 2025

Le circuit dispose de tribunes pouvant accueillir plus de 10 000 personnes, les organisateurs espèrent donc que le succès de l’édition de l’an dernier se répétera, lorsque le public a été autorisé à entrer, après une année de restrictions dues à la pandémie. Toutes les tribunes auront une bonne vue sur une grande partie du circuit, pour profiter de la troisième édition du GP d’Espagne, qui revient à Madrid ce week-end.

Article précédentUn tribunal de New York ordonne à Donald Trump et à deux de ses fils de témoigner pour des délits fiscaux présumés.
Article suivantL’Italie exige 10,5 millions d’euros de Berlusconi pour avoir porté atteinte à sa réputation internationale dans l’affaire « Rubi ter ».