Accueil L'International Le ministère britannique de la défense affirme que la Russie redéploie des...

Le ministère britannique de la défense affirme que la Russie redéploie des troupes de la Géorgie vers l’Ukraine.

121
0

Un soldat ukrainien à Mikolaiv


Un soldat ukrainien à Mikolaiv – Gilles Bader / Agence Le Pictorium / DPA

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

PARIS, 1er avr. (Bénin Actu) –

Le ministère britannique de la défense a affirmé que la Russie redéploie des troupes de Géorgie vers l’Ukraine et a précisé qu’entre 1 200 et 2 000 de ses forces ont été réorganisées en trois groupes tactiques de bataillons.

Cette information a été confirmée par les services de renseignement britanniques sur leur profil Twitter officiel, où ils ont déclaré que cette action de Moscou, qui cherche à « renforcer son invasion du pays », est « révélatrice des pertes inattendues » qu’elle a subies depuis le début de l’invasion.

Entre-temps, la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a rencontré jeudi en Inde son homologue indien, Subrahmanyam Jaishankar, dans le cadre d’un effort conjoint entre les deux nations pour « travailler à dissuader les agresseurs » et « réduire la vulnérabilité à la coercition et renforcer la sécurité mondiale » dans le contexte de l’invasion.

Lire aussi:  Libération confirmée de quatre militantes afghanes détenues par les talibans

Au cours de son voyage officiel dans le pays, M. Truss a abordé des questions telles que les efforts communs en matière de commerce et de défense, notamment les technologies de sécurité innovantes, selon un communiqué du gouvernement britannique.

« Des liens plus profonds entre la Grande-Bretagne et l’Inde renforceront la sécurité dans la région indo-pacifique et dans le monde, et créeront des emplois et des opportunités dans les deux pays », a-t-il déclaré, ajoutant que « cela est d’autant plus important dans le contexte de l’invasion non provoquée de l’Ukraine par la Russie ».

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi des sanctions contre quatorze autres entités et citoyens russes, y compris des médias, dans le cadre d’une série de mesures punitives contre Moscou.

Le gouvernement britannique a indiqué dans un communiqué que les personnes sanctionnées comprennent « les propagandistes et les médias d’État qui diffusent des mensonges et des tromperies sur l’invasion illégale de l’Ukraine par Poutine ».

Lire aussi:  La Russie affirme avoir détruit un "grand dépôt de munitions" dans la ville ukrainienne de Kramatorsk.

Parmi les personnes sanctionnées figure le présentateur Sergei Brilev, qui travaille pour la chaîne de télévision Rossiya 24 et que Londres accuse d’être « un propagandiste de Poutine ». « Ayant vécu au Royaume-Uni dans le passé, Brilev ne pourra accéder à aucun de ses actifs ni poursuivre son activité professionnelle au Royaume-Uni », a-t-il déclaré.

Elle a également inclus TV-Novosti, qui possède RT, et Rossiya Segodnya, qui contrôle l’agence de presse Sputnik, dans sa liste de sanctions. L’autorité britannique de régulation de la radiodiffusion et des télécommunications (Ofcom) avait déjà révoqué la licence de diffusion de RT.

Le communiqué précise que les personnes sanctionnées comprennent également Aleksander Zharov, PDG de Gazprom-Media, Alexei Nikolov, PDG de RT, Anton Anisimov, directeur de la diffusion internationale de Sputnik, et le colonel Mikhail Mizintsev, chef du Centre de contrôle de la défense nationale russe.

Article précédentAllemagne, Japon et Nouvelle-Zélande ou Costa Rica, les adversaires de l’Espagne en phase de groupe.
Article suivantInfantino : « Les joueurs seront à leur meilleur niveau ».