Accueil L'International Le Mozambique annonce une enquête sur des abus présumés dans la lutte...

Le Mozambique annonce une enquête sur des abus présumés dans la lutte contre le jihadisme

105
0

PARIS, 25 mai (Bénin Actu) –

La police mozambicaine a annoncé mercredi qu’elle allait ouvrir une enquête sur les abus présumés commis par les forces de sécurité dans le cadre d’opérations contre le jihadisme dans la province septentrionale de Cabo Delgado.

Le chef de la police mozambicaine, Bernardino Rafael, a déclaré à la presse qu’une équipe d’inspecteurs de la police de la République du Mozambique (PRM) a été envoyée dans la région pour mener une enquête sur ces allégations.

Cette annonce a été faite lors d’une réunion dans le district de Macomia, où des cas de torture ont été signalés depuis 2017 par des agents de l’Unité d’intervention rapide (UIR), selon le quotidien mozambicain « Noticias ».

Lire aussi:  L'UE-27 examinera demain la capacité d'accueil des réfugiés ukrainiens lors d'une réunion extraordinaire consacrée aux affaires intérieures

« Ceux qui s’écartent de la mission de protection et nuisent à la population devraient être expulsés de la police et rester chez eux, car ils ne sont pas encore prêts à protéger la population », a déclaré Rafael.

En ce sens, il a souligné qu’il « prendra des mesures sévères » si des irrégularités sont détectées. « Nous voulons que la population soit fière du travail de sa police, dont la mission principale est de la protéger », a déclaré le chef de la police mozambicaine.


Cabo Delgado est le théâtre depuis octobre 2017 d’attaques menées par des miliciens islamistes connus sous le nom d’Al Shabaab, sans lien avec le groupe du même nom opérant en Somalie et lié à Al Qaeda. Depuis mi-2019, elles sont majoritairement revendiquées par l’État islamique en Afrique centrale (EIAC), qui a intensifié ses actions depuis mars 2020.

Lire aussi:  La Pologne instaure un embargo sur les importations de charbon en provenance de Russie

Ces derniers mois, la situation en matière de sécurité s’est partiellement améliorée grâce à l’intensification des opérations menées par l’armée mozambicaine avec le soutien des forces spéciales rwandaises et d’un contingent envoyé par la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Article précédentL’Espanyol annonce les départs en prêt de Loren, Morlanes et Yangel Herrera
Article suivantL’affaire Pegasus stimule les recherches sur les téléphones portables sans Internet