Accueil Santé & Bien-être L’ECDC signale 508 cas d’hépatite aiguë chez des enfants en Europe, dont...

L’ECDC signale 508 cas d’hépatite aiguë chez des enfants en Europe, dont 46 en Espagne

71
0

PARIS, 29 juil. (Bénin Actu) –

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a enregistré 508 cas d’hépatite aiguë d’origine inconnue chez des enfants, dont 46 ont été détectés en Espagne.

Plus précisément, des cas ont été diagnostiqués dans 21 pays : Autriche (6), Belgique (14), Bulgarie (1), Chypre (2), Danemark (8), France (9), Grèce (12), Irlande (24), Israël (5), Italie (36), Lettonie (1), Luxembourg (1), Pays-Bas (15), Norvège (6), Pologne (15), Portugal (20), République de Moldova (1), Serbie (1), Espagne (46), Suède (12) et Royaume-Uni (273).

En outre, depuis le 1er juillet 2022, 48 nouveaux cas ont été signalés dans 12 pays : Autriche (3), Danemark (1), France (2), Grèce (1), Irlande (8), Italie (1), Norvège (1), Pologne (cinq), Portugal (3), Espagne (six), Suède (2) et Royaume-Uni (15).

Lire aussi:  La Santé et les Régions autonomes approuvent la nouvelle surveillance du COVID-19, qui concentre les tests sur les cas vulnérables et sévères.

Étant donné que l’hépatite grave peut mettre du temps à se développer après les premiers symptômes et que des examens sont nécessaires pour exclure les causes connues, l’ECDC a averti qu’il fallait s’attendre à un retard dans la déclaration.

La majorité (76,6 %) des cas sont des enfants de moins de cinq ans et, sur les 508 cas probables, 339 disposent d’informations sur l’évolution clinique et, parmi eux, 242 se sont rétablis, 94 restent sous traitement médical et trois décès ont été associés à cette maladie.

Par ailleurs, dans les 316 cas pour lesquels des informations étaient disponibles, 88 (27,8 %) ont nécessité une admission dans une unité de soins intensifs. Sur les 271 cas pour lesquels cette information est disponible, 22 (8,1%) ont reçu une greffe de foie.

Lire aussi:  Accro à l'actualité ? Non seulement elle provoque un malaise mental, mais elle affecte aussi la santé physique.

Au total, 398 cas ont été testés pour l’adénovirus par tout type de spécimen et ont eu un résultat positif ou négatif valide. Parmi ceux-ci, 217 (54,5 %) ont été testés positifs. Le taux de positivité était le plus élevé dans les échantillons de sang total (52,9%).

Sur les 348 cas soumis au test PCR pour le SRAS-CoV-2, 39 (11,2 %) étaient positifs. Les résultats de la sérologie du SRAS-CoV-2 ne sont disponibles que pour 84 cas, dont 52 (61,9 %) étaient positifs. Sur les 134 cas pour lesquels on dispose de données sur la vaccination par le COVID-19, 116 (86,6%) n’ont pas été vaccinés.

Article précédentSamsung donne un accès anticipé aux fonctionnalités de One UI 5 avec une bêta ouverte pour le Galaxy S22
Article suivantLa nouvelle technologie des phares vise à faciliter la conduite de nuit en projetant des informations sur la route.