Accueil Santé & Bien-être Les adultes atteints de cancers du sang réagissent à la dose de...

Les adultes atteints de cancers du sang réagissent à la dose de rappel du vaccin, et non à la dose initiale

328
0

PARIS, 12 juil. (Bénin Actu) –

Moins de la moitié des patients atteints d’hémopathie maligne ont produit des anticorps détectables après le premier vaccin COVID-19, mais 56 % des « non-répondants » ont produit des anticorps après avoir reçu une dose de rappel, selon une étude publiée en ligne dans « CANCER », le journal de l’American Cancer Society.

Les personnes atteintes d’hémopathies malignes – cancers du sang tels que la leucémie, le lymphome et le myélome multiple – ont un système immunitaire déficient en raison de leur maladie et de son traitement, ce qui les expose à un risque d’infection grave par le COVID-19 et à une réponse réduite à la vaccination par le COVID-19.

Pour cette étude, Thomas Ollila, PhD, de l’Université Brown aux Etats-Unis, et ses collègues ont analysé rétrospectivement les réponses en anticorps à la vaccination initiale et de rappel du COVID-19 chez 378 patients atteints d’hémopathies malignes.

Des anticorps anti-SARS-CoV-2 ont été détectés dans le sang de 181 patients (48 %) après une première vaccination avec l’un des trois vaccins COVID-19 homologués ou approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) américaine. Les patients atteints d’un cancer actif ou ceux qui avaient récemment été traités par une thérapie de déplétion des cellules immunitaires étaient les moins susceptibles de produire ces anticorps. Parmi les patients qui n’ont pas suscité de réponse anticorps après la vaccination initiale, des réponses après une dose de rappel ont été observées chez 48 des 85 (56%) patients testés.

Lire aussi:  L'OMS demande la suspension de la vente de mammifères sauvages vivants sur les marchés alimentaires en tant que "mesure d'urgence".

A la fin du mois de février 2022, 33 patients (8,8%) avaient développé une infection par COVID-19, avec trois décès liés à COVID-19 (0,8%). Bien qu’il n’y ait pas d’association significative entre la réponse des anticorps après la vaccination et l’incidence de l’infection par le COVID-19, aucun patient ayant une réponse des anticorps n’est décédé du COVID-19.

De plus, aucun patient ayant reçu le tixagevimab plus cilgavimab n’a été diagnostiqué comme ayant une infection au COVID-19. Le tixagevimab et le cilgavimab sont des anticorps qui se lient à des portions non chevauchantes de la protéine de pointe du SRAS-CoV-2, empêchant le virus de se lier aux cellules et de les infecter. La FDA a autorisé la thérapie combinée pour une utilisation d’urgence pendant la pandémie de COVID-19 comme moyen d’aider à prévenir l’infection par le COVID-19 chez certaines personnes.

Lire aussi:  Une étude révèle une perception plus faible du risque de Covid-19 chez les utilisateurs réguliers des transports publics.

« Nos résultats s’appuient sur l’abondante littérature montrant que les patients atteints d’hémopathies malignes réagissent moins bien à la vaccination par COVID. Ce qui est important, c’est que nous montrons que beaucoup de ces patients qui n’ont pas répondu au départ répondront à la vaccination de rappel », dit Ollila. En outre, lorsque nous avons examiné les résultats, nous avons constaté que les décès dus au COVID-19 dans la population de patients que nous avons examinée ne sont survenus que chez ceux dont les anticorps étaient indétectables, et qu’aucune personne recevant un traitement prophylactique par anticorps n’a été diagnostiquée avec le COVID-19. Cela nous suggère l’importance de vérifier les niveaux d’anticorps chez ces patients et d’organiser un traitement prophylactique par anticorps. »

Le Dr Ollila encourage à fournir des vaccins de rappel aux patients et à donner la priorité au traitement prophylactique par anticorps lorsqu’il est indiqué. « C’est la preuve concrète que ces actions peuvent sauver des vies », souligne-t-il.

Article précédentWhatsApp travaille sur une option permettant d’ajouter du texte lors de l’envoi de documents.
Article suivantLe realme GT NEO 3T Dragon Ball Edition est en vente pour 499,99 ¤.