Accueil L'International Les États-Unis affirment qu’une rencontre entre MM. Blinken et Lavrov ne serait...

Les États-Unis affirment qu’une rencontre entre MM. Blinken et Lavrov ne serait pas « utile » ou « constructive » dans le contexte actuel.

123
0

Dossier - Le secrétaire d'État américain Antony Blinken (G) et le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov (D).


– PAVEL BEDNYAKOV / SPUTNIK / CONTACTOPHOTO

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

PARIS, 18 mai (Bénin Actu) –

« Nous avons démontré à plusieurs reprises que nous n’avons aucun scrupule à décrocher le téléphone si cela peut mener à un résultat plus constructif. Tout ce que nous avons entendu de la part de nos partenaires ukrainiens, tout ce que nous avons entendu publiquement de la part des Russes, ne nous indique pas qu’une conversation à ce stade serait un exercice utile », a déclaré Ned Price, porte-parole du département d’État, lors d’une conférence de presse.

Lire aussi:  Bruxelles dénonce la "guerre contre les femmes" menée par la Russie en Ukraine et appelle à garantir leur droit à l'avortement

M. Price a déclaré que M. Blinken n’avait pas parlé à son homologue russe depuis février. « Cela revient à quelque chose que j’ai souligné il y a un instant, à savoir où nous sommes et, plus précisément, où nous ne sommes pas avec la diplomatie », a-t-il déclaré.

Ainsi, le porte-parole du Département d’Etat a condamné que, si les conditions se présentent, cette éventuelle rencontre entre Blinken et Lavrov « pourrait faire avancer la cause d’une désescalade de la violence ou soulager la détresse humanitaire du peuple ukrainien ».

Par ailleurs, M. Price a annoncé que les États-Unis avaient lancé un Observatoire du conflit en Ukraine, qui recueillera, analysera et mettra à la disposition du public des informations de source ouverte et des preuves d’atrocités, de violations des droits de l’homme et de dommages causés aux infrastructures civiles, notamment au patrimoine culturel de l’Ukraine.

Lire aussi:  La Russie prolonge l'alerte à la menace terroriste dans la région frontalière de Voronezh

« Les informations recueillies constitueront une ressource pour le monde entier qui pourra constater les actions déplorables et brutales des forces russes contre le peuple ukrainien. Elle fera la lumière sur les atrocités commises et vise à contribuer à d’éventuelles poursuites devant les tribunaux ukrainiens, les tribunaux de pays tiers, les instances américaines et autres », a-t-il souligné.

Article précédentLa Formule 1 annonce qu’elle ne remplacera pas le GP de Russie et que le championnat du monde comptera 22 courses.
Article suivantLes Mossos vont déployer 457 soldats pour le GP de F1