Accueil L'International Les unionistes d’Irlande du Nord bloquent le coup d’envoi du Parlement pour...

Les unionistes d’Irlande du Nord bloquent le coup d’envoi du Parlement pour exiger des modifications du Brexit.

40
0

PARIS, le 13 mai (Bénin Actu) –

Le parti unioniste démocratique (DUP) a confirmé qu’il ne facilitera pas le début de la nouvelle législature au Parlement nord-irlandais en signe de protestation contre le protocole sur l’Irlande du Nord inclus dans l’accord de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

L’Assemblée d’Irlande du Nord a été convoquée ce vendredi pour la prestation de serment de ses nouveaux dirigeants, après que les élections du 5 mai aient été remportées non pas par le DUP mais par le Sinn Féin nationaliste, contrairement à ce qui avait été le cas lors de toutes les élections précédentes depuis les accords de paix de 1998.

Le leader unioniste Jeffrey Donaldson a annoncé qu’il ne facilitera pas l’élection d’un nouveau président du Parlement et donc le début des travaux parlementaires, car il estime que les doutes concernant le protocole convenu à l’époque pour éviter une « frontière dure » en Ulster doivent d’abord être résolus.

Lire aussi:  Le ministre suédois des Affaires étrangères signe la demande d'adhésion de Stockholm à l'OTAN

Ce protocole prévoit une série de garanties et de contrôles sur le passage des marchandises de la Grande-Bretagne vers la province afin d’éviter de graves distorsions dans le marché unique et l’union douanière, les Irlandais du Nord restant dans ce système européen malgré le divorce de l’UE.

« Les doutes des unionistes concernant le protocole sur l’Irlande du Nord ne sont pas simplement un combat politique », a déclaré M. Donaldson dans un communiqué dans lequel il évoque les « dommages économiques et politiques » causés au territoire qui, selon lui, ne sont que « la partie émergée de l’iceberg » de ce qui pourrait arriver si l’accord n’est pas corrigé.

Dès l’Assemblée, le leader du DUP a souligné devant les médias qu’il voulait envoyer un « message clair » à la fois à Londres et à Bruxelles, pour montrer l’importance qu’il attache au protocole. Maintenant, a-t-il ajouté, « c’est au Premier ministre (Boris Johnson) d’expliquer ce qu’il a l’intention de faire », selon la BBC.

Lire aussi:  L'UNICEF lance un programme d'aide d'urgence pour soutenir les écoles publiques d'Afghanistan pendant deux mois

Pour la vice-présidente du Sinn Féin, Michelle O’Neill, qui revendique son droit d’être ministre en chef, la décision du DUP est « honteuse » et implique une « punition du peuple ». « Aujourd’hui, c’est le jour où nous devrions former un exécutif qui met de l’argent dans les poches des gens et commence à réparer le système de santé », a-t-elle déclaré.

Le DUP partage ses critiques à l’égard du protocole d’Irlande du Nord avec le gouvernement central britannique, dirigé par Boris Johnson, mais cette position est minoritaire au sein de l’Assemblée d’Irlande du Nord, avec 37 députés qui la soutiennent contre 53 qui préconisent le maintien des arrangements tels qu’ils sont.

Article précédentMelanie Serrano prend sa retraite après 18 saisons au Barça : « Je pars avec mes objectifs accomplis ».
Article suivantDomingo Catoira, nouveau directeur sportif du RCD Espanyol