Accueil Sports L’Espagne piétine contre la Lituanie

L’Espagne piétine contre la Lituanie

61
0

L’Espagne piétine contre la Lituanie

L’excellente performance de Willy Hernangómez n’empêche pas la deuxième défaite en trois matchs de préparation.

PARIS, le 16 août (Bénin Actu) –

L’équipe masculine espagnole de basket-ball a subi sa deuxième défaite mardi contre la Lituanie (77-82) lors du troisième match de préparation au prochain Eurobasket, un duel disputé à la Gran Canaria Arena où les élèves de Sergio Scariolo ont laissé des lacunes évidentes avant le grand événement et se rendent à Vilnius jeudi pour prendre leur revanche.

L’équipe nationale de basket-ball a de nouveau trébuché, après la Grèce il y a une semaine, lors d’un autre match amical contre la Lituanie, qui n’a montré aucune pitié au premier tour. Le quintet bien huilé des visiteurs remettait à sa place celui de l’Espagne, qui a besoin de beaucoup de perfectionnement avant le 1er septembre.

Brazdeikis était à l’aise dans les premiers quarts-temps, avec des trous terribles en défense et une perte de concentration au rebond. L’Espagne a lutté dans les deux cerceaux jusqu’à ce que Willy Hernangómez se réveille et prenne un air céleste. Son but a empêché la distance de se creuser pour son rival (+12) et a rapproché l’équipe nationale juste avant la pause.

Lire aussi:  Cádiz signe l'attaquant uruguayen Brian Ocampo

Quatre points consécutifs et deux bonnes actions défensives ont abouti au 30-37 qui a donné de l’air à l’équipe de Scariolo malgré le bon travail de Valanciunas et Giedraitis, qui a fêté son anniversaire avec 11 points. Le match s’est compliqué au moment où il était le plus serré, peu avant le début du troisième tour et avec 42-44 au tableau d’affichage.

L’entraîneur espagnol a protesté de manière virulente contre une décision des arbitres et la faute technique a fini par condamner l’Espagne, qui est tombée dans la précipitation en attaque et la méfiance. Ce 44-55 a redonné de l’air aux Lituaniens, qui ont grandi lorsque Sabonis est entré en action. Il ne restait alors plus qu’à jouer sans peur contre le chrono.

Dans cette dernière poussée, avec Lorenzo Brown un peu plus libre de tirer, et avec l’amélioration de la défense homme à homme, combinée à des jeux de zone, l’Espagne est revenue à un seul point (67-68) après le sursaut de dernière minute. Il restait alors quatre minutes et tout pouvait arriver dans le pavillon des Canaries.

Les hommes de Kazys Maksvytis n’ont pas cédé à la poussée espagnole et ont résisté en faisant ressortir leur talent et la patience qui manquait à leurs adversaires. Même la présence d’Usman Garuba, qui a apporté 6 points et de bonnes minutes, n’a pas pu mettre fin à l’aventure des Lituaniens.

Lire aussi:  Iago Aspas à propos de Mina : "Ce n'est pas facile pour l'équipe non plus".

Un nouvel élan de 7 points et une bonne défense ont laissé le match plus que réglé malgré un dernier trois-points de Brown qui a prolongé le duel des lancers francs. La défaite aura une chance d’être vengée ce jeudi, lors d’un nouveau match amical de préparation. Cette fois, ce sera à Vilnius.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : ESPAGNE, 77 – LITUANIE, 82.

–ÉQUIPES.

ESPAGNE : Brown (11), López-Arostegui (-), Pradilla (2), Juancho Hernangómez (14), Willy Hernangómez (25) -départants–, Brizuela (7), Llull (5), Rudy (2), Guerra (2), Garuba (6), Parra (-), Saiz (2).

LITUANIE : Jokubaitis (9), Brazdeikis (19), Giedraitis (11), Sabonis (13) et Valanciunas (10) -tableau de départ– Echodas (2), Masiulis (-), Grigonis (11), Lekavicius (4), Tarolis (-), Dimsa (-) et Butkevicius (3).

–SPLITS : 13-19, 23-23, 21-22, 20-18.

–Les lecteurs : Araña, Torres et Padrós. Aucun joueur n’a été éliminé.

–PABELLHALL : Gran Canaria Arena. 5 647 spectateurs.

Article précédentL’Espagnol Mohamed Katir, deuxième de l’épreuve européenne du 5000 m
Article suivantSelon M. Zelenski, l’Ukraine surpassera les troupes russes en termes de technologie et de force.