Accueil L'International L’état-major ukrainien met en garde contre les activités des forces russes dans...

L’état-major ukrainien met en garde contre les activités des forces russes dans la zone séparatiste de Moldavie.

180
0

Drapeau de la république de Transnistrie à Tiraspol.

Drapeau de la république de Transnistrie à Tiraspol.

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

L’état-major ukrainien a averti que la Russie « redéploie » ses forces concentrées dans la région de Transnistrie, l’entité séparatiste de l’est de la Moldavie, à la frontière occidentale de l’Ukraine.

« Nous avons remarqué le redéploiement des troupes et divisions russes de la soi-disant république de Transnistrie-Moldavie pour mener des actions provocatrices, la démonstration de la préparation à une offensive et éventuellement à des actions militaires contre l’Ukraine », a averti l’armée dans un communiqué repris par le portail d’information Topor.

La Transnistrie est un État séparatiste non reconnu, situé entre le Dniestr et la frontière moldo-ukrainienne, qui a réussi à échapper au contrôle du gouvernement de Chisinau et à acquérir les attributs d’un État, notamment sa propre monnaie, sa police, son armée et son service postal.

Lire aussi:  La Chine déclare au Conseil de sécurité que les images du massacre de Bucha sont "inquiétantes".

Avec l’effondrement et la désintégration de l’Union soviétique, et la possibilité que la Moldavie fasse partie de la Roumanie, plusieurs districts de la rive orientale du Dniestr, dont la population est majoritairement russophone, ont proclamé la République moldave de Transnistrie au début des années 1990.

Les forces russes sont stationnées en Transnistrie depuis le début des années 1990. La région, qui est dirigée par des séparatistes pro-russes, a ensuite déclaré son indépendance du territoire moldave, déclenchant une guerre de deux ans.

Lire aussi:  L'ONU rencontre des experts économiques yéménites pour discuter du processus de paix

LA MOLDAVIE DIT NE PAS AVOIR D’INFORMATION SUR LA QUESTION

Peu après, le gouvernement moldave a publié une déclaration indiquant que, pour l’instant, il ne disposait pas d’informations suffisantes pour vérifier l’accusation ukrainienne.

« Les institutions étatiques pertinentes de la République de Moldavie surveillent de près la situation sécuritaire dans la région », indique un communiqué sur Twitter.

« Pour l’instant, aucune information ne permet de confirmer la mobilisation de troupes dans la région de Transnistrie », a-t-il ajouté.

« Les autorités continueront à surveiller et à échanger des informations avec leurs alliés pour assurer la sécurité de nos citoyens », conclut la note.

Article précédentL’AFE défend l’héritage de Juanito à l’occasion du 30e anniversaire de sa mort.
Article suivantLe Betis entame un mois décisif contre Osasuna