Accueil L'International L’ONU appelle à un cessez-le-feu immédiat afin d’évacuer les civils de Mariupol...

L’ONU appelle à un cessez-le-feu immédiat afin d’évacuer les civils de Mariupol dimanche.

104
0

Civils dans la ville ukrainienne de Mariupol


Des civils dans la ville ukrainienne de Mariupol. – V Ictor / Xinhua News / ContactoPhoto

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Le CICR déclare que la situation est dramatique alors que les autorités tentent d’extraire de nouveaux civils dimanche.

PARIS, 24 avr. (Bénin Actu) –

Les Nations unies ont appelé à une « cessation immédiate » des hostilités dans la ville ukrainienne assiégée de Marioupol afin de faire sortir les civils de la ville ce dimanche, après près de deux mois de bombardements russes qui ont plongé les 120 000 personnes piégées dans la ville dans une situation critique sans accès à l’aide humanitaire.

« La vie de dizaines de milliers de civils, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, est en jeu en ce moment même », a averti le coordinateur de crise des Nations unies pour l’Ukraine, Amin Awad.

Lire aussi:  La Russie affirme que la proposition de rencontre de M. Zelenski avec M. Poutine "est un effort de relations publiques".

« Nous avons besoin d’une pause immédiate dans les hostilités pour sauver des vies. Plus nous attendons, plus il y a de vies en jeu. Nous devons être autorisés à évacuer en toute sécurité maintenant, aujourd’hui. Demain, il sera peut-être trop tard », a-t-il averti dans une déclaration rapportée par Bloomberg.

Le Comité international de la Croix-Rouge a également appelé les forces russes et les combattants ukrainiens à apporter une aide « immédiate et sans entrave » à la population civile afin de permettre « la sortie volontaire et sûre de milliers de civils et de blessés de la ville, y compris ceux qui se trouvent dans l’usine métallurgique d’Azovstal », l’un des derniers bastions défensifs.

« Chaque jour, chaque heure qui passe entraîne un terrible coût humain », a averti le CICR, qui a réitéré « en tant qu’intermédiaire neutre et impartial » sa proposition d’aider les parties au conflit à faciliter le départ des civils « dès que des garanties de sécurité seront fournies ».

Lire aussi:  La Russie expulse cinq employés de l'ambassade du Portugal

Le gouvernement ukrainien tentera à nouveau dimanche d’ouvrir un couloir humanitaire pour faire sortir les gens après l’échec de la tentative de la veille, a confirmé Irina Vereschuk, vice-premier ministre ukrainien, via Telegram.

Les autorités avaient prévu de faire sortir environ 200 civils par le centre commercial Port City, mais les forces séparatistes pro-russes de Donetsk, qui sont impliquées dans le siège, ont annoncé plus tard dans l’après-midi que l’opération avait été suspendue à cause des « nationalistes ukrainiens », selon un rapport repris par TASS.

L’Ukraine, quant à elle, a dénoncé une attaque russe contre l’aciérie d’Azovstal, qui a fini par annuler les plans de départ de la population.

Article précédentSainz : « C’est une honte, vous ne pouvez pas faire beaucoup plus ».
Article suivantAlonso : « Nous avons beaucoup de choses à filmer ».