Accueil L'International L’UNICEF demande instamment de ne pas tourner le dos aux enfants dans...

L’UNICEF demande instamment de ne pas tourner le dos aux enfants dans la Corne de l’Afrique qui connaît la pire situation d’urgence depuis 40 ans

147
0

PARIS, 27 avr. (Bénin Actu) –

La directrice générale du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), Catherine Russell, a appelé mardi à ne pas tourner le dos aux enfants de la Corne de l’Afrique qui subissent la pire urgence depuis 40 ans.

« La pire urgence climatique depuis 40 ans a touché au moins 10 millions d’enfants dans la Corne de l’Afrique, et la situation se détériore rapidement, en particulier pour les enfants souffrant de malnutrition aiguë », a déclaré M. Russell depuis l’hôpital de Gode, dans la région Somali en Éthiopie.

En Éthiopie, au Kenya et en Somalie, plus de 1,7 million d’enfants ont besoin d’un traitement urgent contre la malnutrition aiguë sévère. Si les pluies se poursuivent au cours des prochaines semaines, ce chiffre passera à deux millions ».

Lire aussi:  Au moins quatre morts et 30 personnes secourues après le naufrage de plusieurs bateaux au large de la Tunisie

Dans ce contexte, il a également averti que le nombre de personnes n’ayant pas un accès fiable à une eau propre et sûre a presque doublé, passant de « 5,6 millions à 10,5 millions en trois mois seulement ».

« Avec la sécheresse actuelle et la menace accrue du choléra et de la rougeole, les enfants sont confrontés à cette combinaison de risques mortels. Si nous ne parvenons pas à les identifier et à les traiter, de nombreux enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère vont mourir », a averti M. Russell.

Lire aussi:  M. Leggeri démissionne de son poste de directeur de Frontex à la suite d'un rapport de l'OLAF faisant état d'irrégularités dans sa gestion

Il a souligné que l’UNICEF et ses partenaires ont besoin « d’urgence » de 250 millions de dollars (235 millions d’euros) pour répondre aux besoins critiques en Somalie, en Éthiopie, au Kenya, en Érythrée et à Djibouti d’ici la fin de l’année.

« Il n’est pas trop tard pour agir afin d’éviter une catastrophe. Mais nous avons besoin de moyens pour le faire. Et la fenêtre se referme à l’heure où nous parlons », a déclaré M. Russell dans un communiqué.

Article précédentNadal confirme qu’il jouera le Mutua Madrid Open
Article suivantMastodon enregistre 30 000 nouveaux utilisateurs en une seule journée après le rachat de Twitter par Elon Musk