Messika rend hommage à l’Égypte ancienne avec ses bijoux hypnotiques !

La marque Messika a rendu un sublime hommage à l'Égypte ancienne avec ses bijoux hypnotiques en or et en diamants !

© Messika rend hommage à l'Égypte ancienne avec ses bijoux hypnotiques !

Déployer Replier le sommaire

Il y a quelques jours, Messika à dévoiler sa collection vedette. Chaque pièce est une œuvre d’art hypnotique et unique au monde, dont les motifs et les techniques ont été sélectionnés selon le critère de la mise en valeur du caractère du diamant. En seulement 17 ans, l’entreprise est devenue l’une des références en matière de haute joaillerie. Elle a ouvert ses portes pour la première fois en 2005 à Paris. Et, depuis, ses créations sont l’objet de toutes les convoitises. L’héritage du savoir faire des maîtres artisans et en optant pour des designs avant-gardistes, Messika a trouvé la formule parfaite qui captivera toutes les générations. Sa dernière collection, intitulée L’exposition « Beyond the light » explore l’Égypte ancienne. Et se compose de bijoux délicatement ouvragés en or et en diamants.

Messika rend hommage à l’Egypte ancienne

Vous connaissez peut-être certains des bijoux les plus emblématiques de la marque, comme la collection Move, entièrement réalisée à la main en or et sertie d’un diamant mobile. Il s’agit de la collection phare de la marque. Elle a aussi fait le tour du monde grâce à la grande ambassadrice Kate Moss.

Bijouterie fineDivine Enigma. Photo : Messika

Cette jeune entreprise, dirigée par Valérie Messika, propose aussi des collections conçues comme des œuvres d’art. Fille du célèbre diamantaire André Messika, la créatrice avoue aussi avoir « un œil exercé pour le moindre détail, les ombres les plus subtiles. Et les traits les plus imperceptibles ».

Bijouterie fine
Déplacez l’icône. Photo : Messika

Akh-Ba-Ka

Avant la fin de l’année, la marque écrit un nouveau chapitre de son histoire avec « Beyond the light ». L’un des bijoux les plus frappants est le fameux Akh-Ba-Ka. Il est d’ailleurs composé de diamants dont les gemmes proviennent d’une pierre brute pesant 110 carats.

Bijouterie fine
Naomi Campbell. Photo : Messika

Le collier contient 2 550 diamants pour un total de 71,49 carats et son design est inspiré du mythique scarabée ailé égyptien. Au centre repose aussi un diamant de 33 carats classé D pour la couleur et F1 pour la clarté.

Il a d’ailleurs la particularité de se transformer en épingle lorsque la pièce peut être retirée du collier. Pour créer ce bijou, plus de 1 000 heures de travail ont aussi été nécessaires, partagées entre quatre et cinq bijoutiers pendant six mois.

Enigme divine

Disponible en or jaune et en or blanc avec des diamants, cette pièce est également transformable. Et devient un collier avec ou sans pierres pour un look plus décontracté. Et une bague double.

Bijouterie finePhoto : Messika

Move Iconic de Messika

Valérie Messika réinterprète ses bijoux iconiques avec cette série de pièces qui s’adaptent à la peau et aux mouvements de la personne qui les porte.

Bijouterie fine
Photo : Messika

Bouclier d’or

Le tour de cou est inspiré des bijoux pharaoniques. Elle est fabriquée à la main à partir d’une plaque flexible d’or jaune qui a été polie pour obtenir un effet miroir qui met en valeur le diamant.

Bijouterie fine
Photo : Messika