Accueil L'International Macron promet plus de justice sociale et un meilleur pouvoir d’achat pour...

Macron promet plus de justice sociale et un meilleur pouvoir d’achat pour les Français

133
0

PARIS, 3 avr. (Bénin Actu) –

Le président français, Emmanuel Macron, a promis ce samedi lors d’un rassemblement massif à Paris qu’il offrirait « plus de justice sociale et de soutien pour améliorer le pouvoir d’achat » des Français, une semaine avant le premier tour de l’élection présidentielle qui déterminera le prochain chef d’État français.

« Notre projet pour 2022 sera à nouveau un projet de droit réel, de solidarité, de progrès social (…) Comme vous, je ne trouve pas normal que les travailleurs français voient leur salaire, voient leurs factures, et doivent arrêter d’offrir un cadeau à leur enfant. C’est injuste », a déclaré le président français dans l’arène de La Defénse, qui peut accueillir jusqu’à 40 000 personnes.

Macron a assuré qu’il comptait approuver une « prime de pouvoir d’achat » pouvant aller jusqu’à 6 000 euros, « sans taxes ni droits ». Il a également promis que les indépendants « gagneront plus », jusqu’à 550 euros de plus chaque année au niveau du salaire minimum, selon des propos rapportés par TF1.

En pleine hausse des prix de l’énergie et de l’essence, le dirigeant français a précisé que le gouvernement avait déjà investi « quelque 20 milliards d’euros » pour limiter les prix de l’électricité et du gaz.

Lire aussi:  L'Allemagne et le Qatar conviennent d'un partenariat énergétique à long terme

Il a également annoncé de nouveaux investissements et des améliorations dans les secteurs de l’éducation et de la santé. M. Macron prévoit notamment d’embaucher 50 000 infirmières et d’instaurer davantage de contrôles, notamment après un scandale d’abus sexuels dans des maisons de retraite.

Macron a également fait un clin d’œil à l’égalité entre les femmes et les hommes, ce qui, assure le chef de l’État français, « sera la grande cause du quinquennat » qui s’ouvre, comme le rapporte « Les Echo ». Le « deuxième grand combat » sera, selon Macron, celui des « enfants », car il entend les protéger de l’inceste, du harcèlement et des réseaux sociaux.

MACRON CHARGE CONTRE L’EXTREME DROITE

L’actuel président français a prévenu que l’extrême droite, menée par la candidate du Front national Marine Le Pen et le leader de Reconquista Éric Zemmour, pourrait créer la surprise lors des élections, et a appelé à la mobilisation générale.

Il a également déclaré que ses adversaires ont habitué les Français à des « discours complotistes, notamment sur certains plateaux de télévision ». « C’est la lutte du progrès contre le recul, la lutte du patriotisme et de l’Europe contre les nationalistes. Les élections d’avril sont simples, au fond », a expliqué Macron, qui est en tête dans les sondages.

Lire aussi:  Au moins 13 Palestiniens arrêtés lors d'une nouvelle opération israélienne à Jénine après l'attentat de Tel Aviv

Au premier tour, le candidat présidentiel de La République en Marche (LREM) reste nettement en tête dans les intentions de vote exprimées (28,5 %). Après une chute de six points entre le 8 et le 21 mars, il connaît une légère embellie (+ 0,5 % en deux jours, + 1 % en dix jours), selon un sondage Elabe pour « L’Express » et BFM TV.

En deuxième position, on trouve Marine Le Pen. La candidate du Front national (RN) poursuit sa dynamique positive (22 %, en hausse d’un pour cent en deux jours et de deux pour cent en dix jours). La base électorale de Le Pen continue de se reconstituer au détriment d’Éric Zemmour.

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France Insoumise (LFI), a également une chance d’accéder au second tour, avec 15 % des voix. Après une augmentation constante entre le 26 janvier et le 30 mars (de 9 % à 15,5 %), selon le sondage de « L’Express ».

Article précédentValladolid bat Lugo et se hisse à la deuxième place
Article suivantL’Atletico croit au retour de Joao Felix