Accueil High-Tech Mise en garde contre le cheval de Troie SMSFactory, qui peut faire...

Mise en garde contre le cheval de Troie SMSFactory, qui peut faire grimper les factures de téléphone jusqu’à 314 euros par an

117
0

PARIS, le 1er juin (Bénin Actu/EP) –

L’Espagne est l’un des pays touchés par SMSFactoryun cheval de Troie qui vole de l’argent à ses victimes en les abonnant à des services de SMS et de SMS surtaxés, ce qui peut faire grimper les factures de téléphone jusqu’à 336 dollars par an.

SMSFactory est le nom que les chercheurs d’Avast ont donné à une Un « malware » de type cheval de Troie. qui abonne les victimes aux services SMS premium et surtaxés.

Le « malware » est distribué via. malvertisingqui est présent sur les sites de téléchargement, de contenu pour adultes et de streaming gratuit, en redirigeant vers la télécharger une application qui est censé être utilisé pour accéder à ce contenu.

Lire aussi:  La tablette Google Nexus 7 (2013) obtient Android 12L grâce à une version non officielle de LineageOS

Il s’agit en fait d’une application malveillante qui, une fois installée, n’apporte pas ce qu’elle promet et cache sa présence de l’utilisateur afin de passer inaperçu. En arrière-plan, envoyer les données du téléphone Les détails du téléphone de l’utilisateur, tels que le modèle, le numéro ou l’opérateur, et l’exploite pour envoyer des SMS surtaxés et appeler des numéros surtaxés spécifiques.

Avast souligne que l’activité de ce « logiciel malveillant » amène l’utilisateur à accumuler des frais sur sa facture de téléphone, de « jusqu’à 7 dollars par semaine ou 336 dollars par an.« , comme indiqué dans le texte de la recherche. Au taux de change actuel, en euros, cela représenterait environ 6,5 par semaine et 314 par an.

Lire aussi:  Le sommet AWS de Madrid revient dans un format en personne pour explorer tout le potentiel du cloud.

La société a détecté l’activité de SMSFactory dans des pays du monde entier, notamment en Espagne, au Brésil, en France, en et en Argentine. Et elle affirme avoir protégé 165 000 utilisateurs de ses solutions de sécurité au cours de l’année dernière (mai 2021-mai 2022), le plus grand nombre d’utilisateurs protégés se trouvant en Russie, au Brésil, en Argentine, en Turquie et en Ukraine.

Article précédentGoogle lance « Interview Warmup », l’IA qui forme les candidats aux entretiens d’embauche
Article suivantLes applications Amazon et Audible suppriment les achats de livres en réponse aux modifications apportées au système de paiement de Google Play