Accueil Sports Penalty pour penalty Madrid, plus près du titre à Balaídos

Penalty pour penalty Madrid, plus près du titre à Balaídos

138
0

Penalty par penalty Madrid, plus près du titre à Balaídos

L’équipe blanche bat (1-2) un Celta qui s’est battu et a fini frustré par l’arbitre.

PARIS, 2 avr. (Bénin Actu) –

Le Real Madrid a ajouté trois points supplémentaires en tête du classement pour se rapprocher du titre après la 30e journée de LaLiga Santander grâce à une victoire controversée 2-1 à Balaídos, contre une équipe du RC Celta qui s’est battue mais a concédé trois penalties.

L’équipe de Carlo Ancelotti, absente en raison de son contrôle positif au COVID, a gagné de justesse, mais cette victoire dans un lieu exigeant lui coupe l’herbe sous le pied dans son compte à rebours pour devenir champion. Les Blancos comptent désormais 69 points et doivent battre Séville (57), le Barça (54) et l’Atlético (54), alors qu’il reste un match sans défaite.

Madrid, qui jouera mercredi à Londres le quart de finale aller de la Ligue des champions contre Chelsea, a souffert d’une équipe du Celta qui n’a jamais baissé les bras. L’équipe de « Chacho » Coudet a su jouer un Madrid sans sa meilleure version, sans trouver Vinicius ou Modric et survivre aux penalties et avec Courtois.

Le gardien belge a sauvé deux occasions nettes en première période, l’une de Denis Suárez et l’autre, sur un coup franc direct, d’Aspas. Le joueur de Moaña a donné des ressources à son équipe, tandis que Benzema, de retour après avoir manqué le Clasico de mauvais souvenir (0-4), a tiré au but depuis le côté. Vinicius a également fait une apparition et puis est venu le premier penalty.

Lire aussi:  Tommy Robredo met un terme au Godó.

Nolito, tel un taureau, bloque Militao alors qu’il s’apprête à frapper la balle. González Fuertes n’a pas hésité et Benzema a transformé le penalty. Aspas a ensuite commis une faute avec une grande intention et le Celta a fini par trouver le chemin des filets avec une tête de Galhardo, mais la position avancée d’Aspas a fini par refuser le but dans le VAR.

Madrid est revenu un peu mieux après la pause, en trouvant davantage Modric, mais Nolito, qui n’avait pas marqué depuis cinq mois, a servi l’excitation de la seconde période avec le score de 1-1. Javi Galan adressait des centres et le Celta trouvait une veine qui aurait pu donner plus que l’égalisation. Aspas a également eu une chance avec une croix empoisonnée.

Puis d’autres pénalités ont été infligées dans la zone de Dituro. Le premier, sur Rodrygo par Murillo, a été sauvé par le gardien de but local sur Benzema. Le deuxième, le troisième de l’après-midi, par Kevin sur Mendy, le plus douteux, que l’attaquant français a lui-même converti pour porter le score à 1-2.

Lire aussi:  Guardiola : "C'était une élimination cruelle".

Le Celta a essayé, même s’il était déjà dans un mauvais état d’esprit et que Madrid était bien derrière, en laissant Modric et Kroos se reposer pour ne pas souffrir malgré le harcèlement du Celtic. L’équipe d’Ancelotti a sauvé une journée pour être championne et l’équipe de Coudet reste dans un milieu de tableau qui ne motive ni ne laisse de place à la détente.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : RC CELTA, 1 – REAL PARIS, 2. (0-1, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

RC CELTA : Dituro ; Kevin, Aidoo, Murillo, Javi Galán ; Fran Beltrán (Santi Mina, min.72) ; Brais Méndez (Pineda, min.81), Denis, Nolito (Renato, min.72) ; Aspas et Galhardo (Cervi, min.60).

REAL PARIS : Courtois ; Lucas (Carvajal, min.61), Militao (Nacho, min.85), Alaba, Mendy ; Modric (Valverde, min.74), Casemiro, Kroos (Ceballos, min.85) ; Asensio (Rodrygo, min.61), Vinicius et Benzema.

–GOALS :

0 – 1, min.19, Benzema (penalty).

1 – 1, min.52, Nolito.

1 – 2, min.70, Benzema.

–REFEREE : González Fuertes (C.Asturien). Cartons jaunes pour Galán (min36), Galhardo (min.40) et Murillo (min.57) pour le Celta.

–STADIUM : Balaídos.

Article précédentArrestation au Kazakhstan d’un agent des services de renseignement étrangers qui projetait d’assassiner le président.
Article suivantLe chef des talibans interdit la culture de l’opium, la consommation d’alcool et de stupéfiants en Afghanistan