Accueil L'International Selon M. Zelenski, les autorités russes « ne disent pas la vérité » aux...

Selon M. Zelenski, les autorités russes « ne disent pas la vérité » aux Russes sur la conscription militaire.

92
0

PARIS, 2 avr. (Bénin Actu) –

Le président ukrainien Volodimir Zelensky a affirmé que les citoyens russes « ne sont pas informés de la vérité » alors que la Russie a annoncé la reprise de la mobilisation des jeunes pour le service militaire obligatoire du printemps.

« Les conscrits de cette année peuvent être envoyés à la guerre contre notre État, contre notre peuple. C’est une mort assurée pour de nombreux très jeunes garçons. Et bien qu’ils ne soient pas nos citoyens, il est de notre devoir en tant que peuple de les avertir », a-t-il déclaré.

Ainsi, il a rappelé aux familles des recrues qu' »il ne faut plus de morts ». « Empêchez vos enfants de devenir des méchants. Ne les envoyez pas à l’armée », a insisté M. Zelenski, ajoutant que le sort des opérations militaires ne leur est pas transmis.

Lire aussi:  La Russie estime à 500 le nombre de militaires ukrainiens tués dans les combats de la nuit.

« Je veux m’attarder sur le fait que la Russie essaie de faire entrer des gens dans l’armée en Crimée. Il s’agit d’une violation du droit humanitaire et d’un crime de guerre pour lequel il y aura une responsabilité. Et c’est aussi un argument pour renforcer les sanctions contre la Russie », a défendu le dirigeant ukrainien.

Il a également averti que les troupes russes nommaient « certains dirigeants temporaires » dans les territoires occupés, qu’il a appelés « gauleiter », un terme allemand utilisé par les nazis. « Ils menacent les employés des entreprises et des autorités pour qu’ils coopèrent avec ces personnes nommées », a-t-il déclaré.

Concernant les avancées sur le territoire ukrainien, il a déclaré que l’armée russe renforce ses troupes dans la région de Donbas, en direction de Kharkov. « Ils se préparent à de nouveaux coups puissants », a-t-il averti.

Lire aussi:  La chambre haute des États-Unis avance sur le plan d'aide à l'Ukraine après le veto d'un sénateur républicain

« L’Europe n’a pas le droit de réagir silencieusement à ce qui se passe dans notre Mariupol. Le monde entier doit réagir à cette catastrophe humanitaire », a-t-il déclaré, rappelant ses entretiens avec le président français Emmanuel Macron.

« Nous sommes d’accord séparément sur le retrait des blessés et des morts de la ville. Nous en parlons avec la Turquie comme médiateur. J’espère pouvoir en donner les détails bientôt », a ajouté M. Zelenski, qui a également évoqué la rencontre avec la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola.

Il a déclaré que cette visite « importante » « montre aux autres politiciens que le courage dans un moment comme celui-ci est l’un des traits les plus importants pour un politicien ». Enfin, Zelenski a nommé le mois du Ramadan : « Les musulmans ukrainiens ensemble avec tous les musulmans du monde ».

Article précédentLuuk de Jong testé positif au coronavirus
Article suivantXavi : « Au Barça, il y a toujours un calme tendu ».