Accueil Sports Valverde-Rodrygo et Thiago-Keita, les gros doutes d’Ancelotti et Klopp pour Paris

Valverde-Rodrygo et Thiago-Keita, les gros doutes d’Ancelotti et Klopp pour Paris

170
0

PARIS, le 27 mai (Bénin Actu) –

L’entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, et le manager de Liverpool, Juergen Klopp, affrontent une autre finale de la Ligue des champions à Paris samedi (21h00), avec des doutes quant à savoir si Fede Valverde ou Rodrygo Goes joueront pour les Blancos, et si Thiago Alcantara est apte à commencer, le Guinéen Naby Keita étant une alternative au milieu de terrain espagnol.

Ancelotti n’a pas de doutes dans les buts. Le Belge Thibaut Courtois est incontesté pour ses arrêts à des moments clés, comme son arrêt sur penalty devant Leo Messi en huitième de finale aller ou son pied de parade sur le tir de Jack Grealish au Bernabeu en demi-finale retour, et il est le gardien qui a réalisé le plus d’arrêts (52) dans cette Ligue des champions. En défense, Alaba, qui a admis être « à cent pour cent » après avoir surmonté ses problèmes musculaires, devrait débuter à Paris, bien qu’il n’ait pas joué depuis le 26 avril.

Bien que Nacho ait connu une excellente fin de saison, le leadership et la puissance de l’Autrichien n’ont pas manqué à l’équipe. Le Madrilène est probablement le meilleur des trois défenseurs centraux qui ont la possibilité de débuter, Militao étant loin de son meilleur niveau, bien qu’il ait bénéficié de la confiance d’Ancelotti tout au long de la saison. Le Brésilien devrait donc être associé à Alaba, avec Mendy et Carvajal en tant que latéraux.

Lire aussi:  Madrid rend hommage à la "Quinta del Buitre", une équipe "légendaire" qui a projeté son image "dans le monde entier".

L’entraîneur madrilène n’aura aucun doute dans l’entrejeu et alignera ses trois « gladiateurs » les plus fidèles : Casemiro, Kroos et Modric. 12 Ligues des champions à eux trois pour étayer le milieu de terrain.

La grande décision d’Ancelotti se fera à droite et s’il opte pour un 4-4-2 avec Valverde et sa force physique sur ce flanc ou pour Rodrygo et sa plus grande verticalité et meneur de jeu, plaçant un 4-3-3 contre Liverpool. Comme ce fut le cas au match retour contre Chelsea et City, il semble que le Charrúa ait plus d’options, tandis que le Brésilien pourrait jouer le rôle de remplaçant comme il l’a fait en quart et demi-finale,

En attaque, ce sera l’habituelle paire Vinicius-Benzema. Les deux attaquants sont en pleine forme, le Français ayant inscrit 15 buts en Ligue des champions contre trois buts et six passes décisives pour l’ailier brésilien.

KLOPP, GARDE UN ŒIL SUR THIAGO

Liverpool, comme le Real Madrid, n’a pas de doutes dans les buts, avec le Brésilien Alisson comme gardien, et pas de grandes surprises en défense, avec ses dangereux latéraux Alexander-Arnold et Robertson comme poignards et menaces pour la défense blanche. Alors que le Néerlandais Van Dijk, maréchal « rouge », sera accompagné, vraisemblablement, de Konaté, une autre tour pour gagner d’autres centimètres très précieux et dangereux sur les coups de pied arrêtés.

Lire aussi:  Almeria manque la promotion directe, la décision sera prise lors de la dernière journée de match

Au milieu de terrain, Fabinho, complètement rétabli, débutera aux côtés du vétéran et expérimenté capitaine Jordan Henderson. Beaucoup de muscles et de force qui pourraient être accompagnés par le football et le jeu de Thiago Alcántara, qui poussera jusqu’à la dernière minute pour ne pas manquer la finale, après avoir déclaré forfait sur blessure lors de la dernière journée de Premier League contre Wolverhampton. Son remplaçant serait Naby Keita, un joueur très différent de l’Espagnol, mais un très bon finisseur de seconde ligne.

Enfin, concernant le trident offensif, le Colombien Luis Diaz, grâce à son jeu et sa variété avec le ballon, formera aux côtés de Mané et Salah, ce dernier avide de  » revanche  » après la finale de Kiev en 2018.

Article précédentLes autorités texanes reconnaissent des erreurs dans l’opération visant à neutraliser l’auteur du massacre d’Uvalde
Article suivantGuerre Ukraine-Russie : Poutine, Macron et Scholz s’accordent sur la nécessité de relancer les pourparlers de paix