Accueil Sports Verstappen gâche la fête de Ferrari et Sainz remonte à la quatrième...

Verstappen gâche la fête de Ferrari et Sainz remonte à la quatrième place.

112
0

55 SAINZ Carlos (spa), Scuderia Ferrari F1-75, en action lors du Grand Prix de Formule 1 del Made in Italy e dell'Emilia-Romagna 2022, 4e manche du championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2022, sur le circuit d'Imola, du 22 au 24 avril 2022 à Imola, en Italie.


55 SAINZ Carlos (spa), Scuderia Ferrari F1-75, en action lors du Grand Prix de Formule 1 del Made in Italy e dell’Emilia-Romagna 2022, 4e manche du championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2022, sur le circuit d’Imola, du 22 au 24 avril 2022 à Imola, en Italie. – GERMAIN HAZARD / DPPI / AFP7 / Europa Press

Alonso, qui s’est élancé de la cinquième place dans la course de sprint, partira de la neuvième place à Imola.

PARIS, 23 avr. (Bénin Actu) –

Le pilote néerlandais Max Verstappen (Red Bull) s’est emparé de la pole position pour le Grand Prix d’Émilie-Romagne de dimanche après avoir remporté la course de sprint qualificative de samedi en reprenant sa pole position au dernier tour au Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), tandis que les Espagnols Carlos Sainz (Ferrari) et Fernando Alonso (Alpine) partiront respectivement en quatrième et neuvième position.

Lire aussi:  Joaquín : "Nous, Betis, avons un amour spécial pour la Coupe".

Leclerc, leader du championnat du monde de Formule 1, a souffert de l’usure incompréhensible de son pneu avant droit et n’a pas pu résister au harcèlement de « Mad Max », qu’il avait magistralement dépassé au départ et qui a réussi à le passer à l’extérieur à un tour de l’arrivée.

Ainsi, le Néerlandais, qui prend les huit points du sprint, a pu rattraper son mauvais départ grâce à sa bonne gestion des pneumatiques.

En plus de la pole position de Verstappen, l’équipe de la marque d’énergie a ajouté la belle troisième position du Mexicain Sergio ‘Checo’ Pérez (Red Bull), qui partira en deuxième ligne à côté de l’Espagnol Carlos Sainz (Ferrari), qui a effectué la grande remontée du jour avec patience et tour par tour.

Lire aussi:  L'équipe nationale féminine clôture l'Arnold Clark Cup par une victoire

L’Espagnol, qui après son accident en Q2 vendredi a été contraint de partir dixième samedi, a réalisé une performance spectaculaire à Imola, où il a laissé Alonso, le Danois Kevin Magnussen (Haas), l’Australien Daniel Ricciardo (McLaren) et le Britannique Lando Norris (McLaren) dans son sillage pour s’assurer la quatrième place au départ.

En revanche, Alonso n’a pas été à la hauteur des attentes de « The Plan » et devra se contenter de la neuvième place. Parti cinquième du sprint, il a perdu deux places au départ, montrant un rythme inattendu et prouvant que son potentiel n’est qu’à un tour.

Article précédentMacron et Le Pen confrontent leurs visions de la France et de l’Europe dans la bataille finale pour l’Élysée
Article suivantL’UE conclut l’accord sur la nouvelle loi sur les services numériques aux premières heures de la matinée.