Accueil Sports Xavi : « Au Barça, il y a toujours un calme tendu ».

Xavi : « Au Barça, il y a toujours un calme tendu ».

134
0

PARIS, 2 avr. (Bénin Actu) –

L’entraîneur du FC Barcelone, Xavi Hernández, a assuré que malgré le bon moment qu’ils traversent il y a « un calme tendu » qui les oblige à continuer à gagner, ce qu’ils espèrent répéter ce dimanche contre une « grande équipe » comme Séville au Camp Nou (21.00), et a affirmé que le club « ne peut pas se permettre » le départ de joueurs comme Gavi ou Ronald Araujo.

« Il n’y a pas de jours tranquilles ici, c’est le Barça. Les critiques et les jugements sont quotidiens, le calme est tendu, les enjeux sont importants. Demain, c’est une autre finale, il n’y a plus de calme. J’aime ça, je suis très compétitif. Voyons si nous sommes capables de rivaliser comme nous l’avons fait lors des dix derniers matchs de LaLiga. Je considère que l’équipe est capable », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse.

En ce sens, il a assuré qu’il se sentait « très soutenu par le domaine sportif et la présidence ». « Le projet fonctionne très bien, mais un jour nous perdrons. Cela va payer tôt ou tard. Il y aura des critiques, mais je sais où je suis, l’environnement est très exigeant », a-t-il déclaré.

« L’objectif principal est de participer à la Ligue des champions l’année prochaine. Nous sommes partis d’une situation très compliquée lorsque j’ai repris l’équipe en novembre et nous obtenons des résultats extraordinaires. Le message est clair : ne baissez pas votre garde, ne vous relâchez pas. Nous devons continuer. Les objectifs sont les mêmes : terminer le plus haut possible en championnat et gagner la compétition européenne », a-t-il poursuivi.

Néanmoins, ce dimanche, ils auront l’occasion de remonter à la deuxième place s’ils parviennent à battre l’équipe de Julen Lopetegui. « Demain, c’est encore une autre finale pour nous, nous avons la possibilité d’aller à la deuxième place. Nous devons réaffirmer que nous sommes dans un bon moment, l’équipe a montré à Bernabéu qu’elle peut rivaliser avec n’importe quel adversaire lorsque nous sommes solides et unis », a-t-il déclaré.

« C’est un bon test décisif contre une équipe de Séville qui n’est pas au meilleur moment de la saison, qui sort de trois matchs nuls consécutifs, mais qui reste forte ; ils ont un entraîneur et un club que je respecte et admire, ils travaillent très bien et c’est pour ça qu’ils sont là-haut. C’est une occasion unique de continuer à grimper au classement, nous jouons à domicile et j’espère qu’il y aura une bonne ambiance demain », a-t-il ajouté.

L’entraîneur blaugrana a expliqué que la victoire 4-0 de la semaine dernière au Santiago Bernabéu exige qu’ils « continuent à bien jouer, à être une unité et à faire preuve de solidarité, avec la haute intensité » qui a été vue dans ce match. « Il est vrai que notre performance a un peu baissé et c’est pourquoi nous n’avons pas eu autant de buts et d’occasions. Les joueurs savent quel est le modèle de jeu, nous ne pouvons pas nous relâcher. Demain, nous aurons une nouvelle épreuve décisive pour consolider ce que nous avons vu à Bernabéu », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  LaLiga lance la première ligue de football féminin U-13 et U-15 au Cameroun en collaboration avec l'ONG Petrichor.

Il a également reconnu qu’il allait « garder un œil » sur le match Celta-Real Madrid de ce samedi. « Nous allons garder un œil sur ce qui se passe aujourd’hui à Balaídos, mais je préfère me concentrer sur les nôtres. S’il y a de bonnes nouvelles, je suis sûr que cela nous donnera une motivation supplémentaire pour aller chercher la victoire. On ne compte que sur nous-mêmes pour arriver à la deuxième place. Nous allons essayer de rivaliser avec une grande équipe. Nous garderons un œil sur ce qui se passe », a-t-il déclaré.

Il est également optimiste quant à la condition physique des joueurs malgré la pause internationale. « Nous avons beaucoup de joueurs qui n’ont pas arrêté, ils sont partis avec leurs équipes nationales. Cela nous a fait du bien mentalement de faire une pause, mais nous verrons demain si nous avons la même intensité et le même rythme. Je suis positif. Nous jouons pour nos objectifs dans un mois et trois semaines, c’est un sprint final dans lequel nous devons serrer les dents », a-t-il déclaré.

« C’est difficile de parler d’une équipe de départ aujourd’hui, il y a beaucoup de joueurs très importants. Il y a beaucoup de joueurs qui méritent de jouer et nous déciderons ensuite. Les rotations sont presque à moitié obligatoires », a-t-il prévenu, soulignant que la question des joueurs suspendus ne le conditionne pas « trop ». « Nous pensons au match de demain. Le calendrier des rencontres est plus important. Les éventuelles sanctions ne vont pas trop nous conditionner », a-t-il déclaré.

« LE CLUB NE PEUT PAS SE PERMETTRE LES DÉPARTS DE GAVI ET ARAUJO ».

Dans un autre registre, Xavi a qualifié de « très importants » les renouvellements du milieu de terrain Gavi et du défenseur uruguayen Ronald Araujo. « J’ai clairement indiqué l’importance que nous accordons à Gavi et à Araujo. Le club ne peut se permettre de laisser partir l’un ou l’autre, ils sont très importants, ils sont le futur et le présent du club. Je pense que c’est une question de temps, je suis très positif et je veux penser que les deux seront renouvelés », a-t-il déclaré.

Il est moins confiant quant à la continuité du Français Ousmane Dembélé. « Je vois Ousmane très heureux, impliqué dans le projet, je n’ai pas une seule plainte. C’est lui qui décide, il est libre. C’est un joueur de très haut niveau, bien travaillé, il peut être le meilleur joueur à son poste. Il fait la différence. Il connaît déjà le projet qui est ici », a-t-il indiqué.

Lire aussi:  La cinquième saison de l'eLaLiga Santander augmente de 20% le nombre de ses adeptes sur les réseaux sociaux.

Il a également reconnu que le club « travaille pour l’année prochaine » en termes de recrutement. « Mais je ne veux pas parler de noms », a-t-il dit, sans préciser s’il recherche des joueurs polyvalents ou spécifiques. « Cela dépend des besoins de l’équipe. Busquets a un poste précis et il est excellent, il n’a pas besoin d’être polyvalent ; Ronald peut jouer au poste de défenseur central ou d’arrière latéral. …. Les joueurs de poste sont transcendants dans le jeu. Nous devons voir ce dont nous avons besoin et aller le chercher », a-t-il ajouté.

« Je vois Busquets comme très fort, avec ce modèle de jeu on obtient beaucoup plus de lui et il lui reste beaucoup de temps. Quand il n’est pas là, Frenkie ou Nico peuvent jouer, même si je le vois plus comme un joueur intérieur. Avec Busquets, il est irremplaçable », a-t-il ajouté à propos de l’éventuel héritier du joueur de Badia.

Le coach a également expliqué que les « sensations » seront celles qui marqueront le retour d’Ansu Fati. « Je l’ai vu heureux, dans la dynamique de groupe, il a déjà l’air participatif et cela va beaucoup l’aider. Ses sentiments vont marquer le moment », a-t-il dit.

Concernant un hypothétique retour du défenseur central Gerard Piqué dans l’équipe nationale espagnole, Xavi n’a pas souhaité faire de commentaire.  » (Luis Enrique) Il décidera. Luis est un entraîneur de référence pour moi, il a des idées très claires, c’est un grand entraîneur pour l’Espagne. Je suis ravi de Gérard, il est engagé et ses performances sont très élevées, mais je n’ai pas encore décidé. Je décide ici, mais pas dans l’équipe nationale », a-t-il déclaré.

Enfin, il n’a pas tari d’éloges sur l’équipe féminine, qui a éliminé cette semaine le Real Madrid en quart de finale retour de la Ligue des champions au Camp Nou. « J’ai apprécié. J’ai une bonne relation avec Alexia, avec Aitana….. C’est du football, qu’il s’agisse de football féminin ou masculin. J’aime la proposition de Jonatan -Giráldez-. Ils sont un exemple, en ce moment ils soutiennent Barcelone. Ils se battent bien, ils gagnent et ce que j’ai vécu au Camp Nou m’a donné la chair de poule, j’étais ému. Ils le méritent. En demi-finale, nous devrons reproduire l’ambiance », a-t-il conclu.

Article précédentSelon M. Zelenski, les autorités russes « ne disent pas la vérité » aux Russes sur la conscription militaire.
Article suivantLes services secrets britanniques confirment l’incendie de plusieurs dépôts pétroliers dans la ville russe de Belgorod.